MENU

Achats de portefeuilles en assurance vie : SSQ étend son programme de financement

par Alain Thériault | 04 septembre 2018 07h00

Luc Bossé

SSQ Assurance prête ses propres capitaux aux conseillers indépendants depuis bientôt dix ans. L’assureur travaille à le rendre disponible partout au pays.

« Nous sommes distributeurs de prêts et je travaille étroitement avec le directeur du financement à l’interne. En plus du programme de prêts réservé aux conseillers pour acquisition d’achalandage, nous offrons des prêts d’immeubles locatifs résidentiels et commerciaux, ainsi que des prêts REER », a rappelé Luc Bossé, vice-président, développement des affaires, Centre et Est du Canada, assurance individuelle et investissement.

L’acquisition d’AXA Assurances en 2012 a accéléré le développement de cette branche d’affaires. Maintenant, le succès du programme dédié aux conseillers est suffisant pour que l’assureur songe à l’étendre hors du Québec.

« Historiquement, le programme n’a été offert qu’au Québec. Nous travaillons présentement à le rendre disponible partout au pays et cela devrait être opérationnel prochainement », a révélé Luc Bossé.

À travers son programme de prêts dédiés aux conseillers, SSQ Assurance vise à soutenir ses agents généraux dans la passation de blocs d’affaires de la part des conseillers qui prennent leur retraite, explique M. Bossé. « L’agent général est lui-même à risque de perdre ce bloc s’il ne trouve pas quelqu’un de son réseau pour prendre la relève. »

Le programme de prêt de SSQ vise à soutenir uniquement les conseillers qui sont actifs avec l’assureur, ou qui s’engagent à le devenir, a-t-il ajouté. « Nous n’exigeons pas du conseiller que nos clients soient le centre de sa clientèle. Nous nous attendons à ce qu’il fasse un certain pourcentage de ses affaires avec nous », dit M. Bossé.

Il précise avoir des produits compétitifs pour les convaincre, dont le produit Tempo Plus, fréquemment utilisé pour couvrir les prêts hypothécaires. « Il n’est pas nécessaire que le conseiller soit présent dans toutes nos lignes d’affaires. Il s’agit cependant de démontrer sa bonne foi à faire affaire avec nous. »

Publicité