MENU

BMO Assurance se sert de son expertise bancaire

par Vicky Poitras | 16 mai 2010 20h36

Tirant parti de l’expertise bancaire du Groupe BMO, BMO Assurance compte lancer de nouveaux produits financiers que pourront distribuer les conseillers indépendants. Première étape : les rentes et l’assurance.En janvier 2009, BMO Assurance a conclu une entente afin d'acquérir les activités d'assurance d'AIG Vie du Canada. Dans une entrevue accordée au Journal de l'assurance, le PDG Peter McCarthy et le premier vice-président du marketing, Steven Carter, ont expliqué quelles initiatives l'assureur entend amorcer en 2010.

Si la marque a changé, la philosophie à la base de la gamme de produits demeure la même. Steven Carter fait remarquer qu'AIG Canada était l'une des rares compagnies qui offraient de l'assurance vie temporaire avec une option de couverture en cas de maladies graves. Cette offre combinée continue d'exister chez BMO. De l'avis de M. Carter, lorsque souscrite en tandem, l'assureur offre les taux d'assurance temporaire et maladies graves les plus concurrentiels dans le marché.

La société a aussi peaufiné son produit de vie universelle. Le 1er avril, l'assureur a ajouté un certain nombre de fonds négociés en bourse (FNB) BMO à titre d'options d'investissement en vertu de son contrat d'assurance vie universelle, ainsi que certains autres fonds de répartition de l'actif BMO. M. McCarthy dit que l'assureur continuera à utiliser ses relations bancaires afin de mettre sur le marché de nouveaux produits et de nouvelles caractéristiques.

Le marché des rentes, dans lequel BMO Assurance espère étendre sa gamme, en est un exemple. « À mesure que les babyboumeurs atteindront la retraite, nous prévoyons que les ventes de rentes continueront à augmenter. Plusieurs prévoient une augmentation de 10 % par année pendant les quinze prochaines années. »

Tirant parti de l'expertise en placement de la banque, BMO Assurance a l'intention de lancer un nouveau produit de rentes pour le marché canadien. « Nous cherchons à le rendre un peu plus séduisant que la rente viagère traditionnelle », explique M. McCarthy. Réticent à donner des détails précis sur les caractéristiques de cette nouvelle rente, il dit que la compagnie prévoit son lancement à l'automne 2010.

Lorsque le gouvernement fédéral a instauré le Régime enregistré d'épargne Invalidité (REEI), BMO a été la première banque à l'offrir et elle demeure un joueur dominant dans ce marché.

Selon M. McCarthy, aussitôt que BMO a acquis AIG, l'assureur a commencé à recevoir des demandes pour créer une version du REEI destinée aux conseillers, qui procure des commissions. Le produit a été lancé en décembre 2009 et il est offert par BMO Guardian aux conseillers accrédités en vente de fonds communs de placement. M. McCarthy fait remarquer qu'il demeure le seul produit REEI vendu par des conseillers. Il ajoute que l'assureur a aussi consulté ses agents généraux et ses conseillers sur la pertinence de créer d'autres produits bancaires plus traditionnels à offrir au moyen du réseau des conseillers indépendants. Ceci pourrait comprendre des produits comme des hypothèques et des marges de crédit.

M. McCarthy dit que l'assureur espère rendre disponibles certains produits bancaires au cours de l'été ou de l'automne de cette année, mais il précise que les grilles de commissions et d'autres questions administratives devront être négociées avant le lancement.

En plus de continuer à mettre l'accent sur la gamme de rentes et d'assurances, M. McCarthy explique que BMO Assurance vise aussi à augmenter sa part de marché auprès des clients à valeur nette élevée. Bien que les ventes de ce segment aient été freinées par la crise financière, l'assureur prévoit une reprise. La compagnie veut aussi maintenir la croissance de son réseau de distribution et intensifier ses liens avec les conseillers et les agents généraux.

Publicité