MENU

Charles Brindamour demeure insatisfait des résultats d’Intact

par Hubert Roy | 22 mai 2019 11h30

Charles Brindamour

Tant que sa compagnie ne présentera pas un rendement de l’avoir des actionnaires de 15 %, Charles Brindamour se dira insatisfait des résultats d’Intact Corporation financière.

Au terme du quatrième trimestre de 2018, Intact n’avait pas atteint ce chiffre. Charles Brindamour s’en était dit insatisfait.

Ce scénario s’est répété à la fin du premier trimestre de 2019. L’assureur a présenté un rendement de l’avoir des actionnaires de 12,8 %.

« Nous ne sommes pas satisfaits de ce résultat. Pas satisfaits », a-t-il martelé aux analystes financiers participant à une téléconférence le 8 mai. Le Journal de l’assurance en a consulté la transcription officielle.

Catastrophes ou pas, M. Brindamour affirme que sa compagnie a ce qu’il faut pour présenter trimestre après trimestre un rendement de l’avoir des actionnaires dépassant la barre des 15 %. Cet objectif est d’autant plus ambitieux que le rendement de l’avoir des actionnaires l’industrie dans son ensemble est en deçà de 3 %.

Qu’à cela ne tienne. Même si la météo n’est pas du côté des assureurs, M. Brindamour rappelle que les résultats de sa compagnie sont beaucoup plus stables que ceux des autres joueurs de l’industrie.

Trois vecteurs de performance

Pour surclasser l’industrie, Intact met à profit sa segmentation des données, sa gestion des sinistres et ses investissements en distribution, a indiqué M. Brindamour aux analystes.

En ce qui a trait à la segmentation des données, Intact investit massivement en intelligence artificielle pour en dégager de nouvelles variables. Quant à la gestion des sinistres, Intact fait appel au numérique et travaille à internaliser davantage ses processus. Viennent ensuite ses investissements en distribution, que M. Brindamour qualifie de « beaucoup plus stables que ses affaires d’assurance des particuliers ».

Publicité
Sur le même sujet …