MENU

COVID-19 : une opportunité à saisir pour les assureurs automobiles

par Charles Mathieu | 28 avril 2020 13h30

Photo: Freepik

Les réclamations en matière d’assurance automobile devraient diminuer en raison de la COVID-19. Le phénomène pourrait permettre aux compagnies d’assurance de solidifier la confiance avec leurs assurés. C’est ce qu’affirme GlobalData, une firme spécialisée en données et en analytique basée au Royaume-Uni.

Redonner aux assurés

Cette confiance serait d’ailleurs fragile, dit la firme, expliquant que les clients sont méfiants face au secteur financier. « Dans de nombreux cas, l’expérience personnelle de traiter avec un fournisseur ne correspond pas aux attentes des clients. La transparence des prix et des conditions est un autre enjeu qui crée de l’insatisfaction auprès des clients », dit GlobalData.

Beatriz Benito, analyste sénior en assurance chez GlobalData, indique qu’une inaction des assureurs ferait en sorte que leurs clients paieraient pour un service dont ils n’ont presque plus besoin en raison des mesures de confinement. 

Ainsi, Mme Benito affirme qu’une « réduction des sinistres offre aux assureurs la possibilité de redonner quelque chose aux clients et de rétablir la confiance des consommateurs ».

Mesures prises

Des compensations ont d’ores et déjà été offertes par plusieurs assureurs à travers le monde, notamment aux États-Unis, souligne Mme Benito. « Les assureurs automobiles aux États-Unis ont alloué des montants forfaitaires aux titulaires de polices de remboursement, reconnaissant que de nombreux clients n’utilisent plus leur véhicule dans la même mesure que par le passé. Des sociétés telles que Allstate, Geico, Liberty Mutual et Safeco ont toutes accordé des crédits à leurs clients », dit-elle.

Le tout ne se produit pas uniquement aux États-Unis. Au Royaume-Uni, l’Association des assureurs britanniques « a promis son soutien aux assurés touchés par la pandémie », indique GlobalData. En Espagne, MAPFRE a annoncé qu’elle « allait rembourser les primes à ses assurés qui sont des travailleurs autonomes ou des petites et moyennes entreprises. »

Au Canada, Echelon suit la tendance

Au Canada, plusieurs assureurs, dont Intact, ont fait des annonces similaires depuis le début de la pandémie. 

Le dernier assureur en date a avoir annoncé une telle mesure est Echelon Assurance. Le 23 avril , la compagnie a en effet annoncé qu’elle donnait la possibilité à ses clients d’ajuster leurs primes d’assurance automobile.

Ces mesures incluent notamment la « réduction du kilométrage associé à leur police, pour une réduction de prime pouvant aller jusqu’à 15 % » et la « suppression de toutes les garanties, sauf la couverture tous risques, pour une réduction de la prime pouvant aller jusqu’à 80 %, à condition que leur véhicule soit garé et entreposé en toute sécurité pendant la pandémie », a indiqué Echelon.

Réclamations en baisse

Selon GlobalData, les réclamations en assurance automobile pour dommages accidentels devraient diminuer d’un tiers au courant de la pandémie de COVID-19. « La majorité des consommateurs dans le monde utilisent beaucoup moins leur voiture, voire pas du tout, pendant les mesures de confinement », dit l’entreprise.

D’après un sondage réalisé par cette dernière, les dommages accidentels aux véhicules assurés représentaient 33,5 % de toutes les réclamations d’assurance automobile en 2019. Pour les dommages au véhicule d’une autre personne, cette proportion était de 17,8 %.

À LIRE SUR LE SUJET DE LA COVID-19 :

Publicité
Sur le même sujet …
close button

Faites le plein de nouveautés !

  • Santé/mieux-être au travail
  • Pandémie et assurance collectives
M’inscrire pour voir
la rediffusion
  • Soins virtuels:
    de l'échec à l'explosion!
  • Autogestion: par
    où commencer ?
close button

Les vitrines du

Image conférence

Ayez tous les outils en main pour
performer dans cette nouvelle réalité

Des leaders en assurance, santé collective et avantages sociaux.