MENU

Fausses factures : Aviva poursuit un exploitant de taxi du Nunavut

par Mathieu Carbasse | 23 juillet 2015 10h12

Aviva Canada vient d’annoncer qu’elle avait entamé des poursuites contre l’exploitant d’une entreprise de taxi située à Rankin Inlet, au Nunavut.

Le 30 décembre 2013, David Wiseman, le propriétaire de S&G Taxi à Rankin Inlet, déclarait qu’un incendie dans sa chaufferie avait causé d’importants dommages à la partie intérieure du bâtiment abritant son entreprise de taxi. Selon l’accusation, l’assuré aurait présenté de fausses factures totalisant plus de 50 000 $ dans le but d’obtenir illégalement d’Aviva Canada une indemnité supplémentaire.

M. Wiseman se défend en déclarant qu’en raison des dommages causés à sa chaudière, il avait dû louer des appareils de chauffage industriel pour assurer la continuité des opérations de S&G Taxi. De plus, il prétend avoir engagé des frais de nettoyage et d’enlèvement de la suie à l’intérieur de la propriété. Le montant total des factures soumises à Aviva Canada avoisine les 347 000 $.

Or, en examinant la facture des appareils de chauffage, l’expert indépendant qui a traité la demande au nom d’Aviva Canada a remarqué que la date de début de la location était inexacte et que le nom du fournisseur était fictif. Il a découvert en outre que la propriété n’avait jamais fait l’objet d’un nettoyage. L’enquête qu’a menée Aviva Canada par la suite a fait ressortir des éléments de preuve permettant de croire que l’assuré avait bel et bien fait une déclaration trompeuse en soumettant de fausses factures et en tentant d’escroquer la compagnie pour environ 56 000 $.

L’affaire a donc été soumise à la GRC de Rankin Inlet et l’assuré a été inculpé pour falsification de documents et usage de faux.

La GRC a cité l’accusé à comparaître le 10 août 2015 devant les tribunaux de la Cour de justice du Nunavut à Rankin Inlet. Aviva se prévaudra également de son droit de rejeter la totalité de la demande d’indemnité en raison de sa surestimation présumée.

« Les fraudes peuvent survenir n’importe où, a déclaré Gordon Rasbach, vice-président du Service antifraude d’Aviva Canada. Nous sommes déterminés à déceler et à combattre la fraude aux quatre coins du pays. »

Publicité
Sur le même sujet …