MENU

Groupassur offre la facturation directe au courtage

par Hubert Roy | 30 janvier 2017 13h30

Depuis ce matin, Groupassur offre la facturation directe, et ce, pour l’ensemble de ses produits à travers le pays.

Son PDG Jean-François Raymond affirme que son entreprise est le premier grossiste à offrir une telle option au Québec et le second au Canada. Il souligne que de plus en plus de cabinets demandent à ce que leurs clients puissent payer leurs primes par le biais de la facturation directe. « Beaucoup de grands cabinets nous le demandent, pas uniquement les petits », a-t-il souligné en entrevue au Journal de l’assurance.

Pour offrir cette option, Groupassur a signé une entente avec Snap Financement de primes, qui s’occupe de financer les primes. Pour monter son programme de facturation directe, M. Raymond dit avoir calqué son modèle sur celui d’Intact Assurance, qui est un modèle éprouvé dans le courtage, dit-il.

Défi d’intégration

M. Raymond souligne que le plus grand défi pour implanter la souscription directe en a été un d’ordre technologique. « Il fallait intégrer le tout à nos systèmes informatiques, ce qui a demandé du temps. Nous avons travaillé étroitement avec les gens de Technologie Keal sur ce point, puisque nous utilisons les systèmes de gestion de courtage sigXP et comXP », relate le PDG de Groupassur. Le grossiste a aussi mené un projet pilote avec un courtier de Québec pour tester sa nouvelle offre.

M. Raymond ajoute que la facturation directe recèle un autre avantage pour les courtiers qui l’utilisent. Elle facilite la gestion du compte séparé, où le courtier dépose les sommes que les clients lui versent et que les assureurs prélèvent ensuite. Le courtier se doit toutefois d’aller chercher le premier versement du client.

Concentration de volume

En offrant la facturation directe, M. Raymond s’attend par ailleurs à ce que plusieurs courtiers concentrent leur volume placé chez des grossistes au sein de son entreprise. « C’est un virage qu’on se devait de prendre. En assurance des particuliers, tout se fait par facturation directe. C’est d’ailleurs plus populaire hors Québec qu’ici. On s’attend à ce que nos concurrents emboitent le pas vu la demande des courtiers pour la facturation directe. »

Publicité