MENU

iA stoppée dans son ascension par la COVID-19

par Aurélia Morvan | 07 mai 2020 17h00

Photo: Rawpixel.com

 

Une chute après quatre premiers trimestres consécutifs de hausse, c’est ce qu’a subi iA Société financière en ce début d’année 2020 marqué par la COVID-19.

La société, dont fait partie iA Assurance, a en effet déclaré un bénéfice net de 39,1 millions de dollars (M$) pour le premier trimestre 2020. Celui-ci est en baisse de 74,1 % par rapport au bénéfice net de 151,1 M$ déclaré pour le premier trimestre de 2019.

« Cette diminution s'explique par les impacts de la pandémie de la COVID-19 et des variations macroéconomiques qui en ont découlé », dit iA Groupe financier.

Baisse du bénéfice net d’iA Assurance

Pour iA Assurance uniquement, le bénéfice net déclaré est de 40,6 M$, contre 151,3 M$ au premier trimestre de 2019. Une diminution de 73,2 % qu’iA Groupe financier explique également par les effets de la COVID-19.

Plus précisément par les pertes générées par le programme de couverture rattaché aux garanties des fonds distincts (hedging program), l'impact négatif des marchés en lien avec les polices d'assurance vie universelle, la dépréciation du goodwill de PPI de 24 M$ non imposables et, dans une moindre mesure, l'augmentation de la provision pour pertes de crédit pour les prêts automobiles.

Hausse des primes et dépôts

Les primes et dépôts de iA se sont établis à 3,5 milliards de dollars (G$) au premier trimestre 2020. Il s’agit d’une hausse de 19 % par rapport au premier trimestre de 2019, lorsque ce montant était de 3 G$. La compagnie explique cela « principalement par la contribution du secteur de la Gestion de patrimoine individuel », et plus précisément en raison des résultats de ventes de fonds distincts.

Ventes en hausse presque partout

En effet, au chapitre de la gestion de patrimoine individuel, les ventes nettes de fonds distincts ont atteint 423,8 M$, en hausse de 192 % par rapport au 145,2 M$ du premier trimestre 2019. À l’inverse, du côté de fonds communs, « les ventes nettes ont été positives jusqu'à l'arrivée des effets de la pandémie en mars », dit iA. Ainsi, iA déclare des sorties nettes de 99,2 M$ à ce chapitre, contre des sorties nettes de 88,5 M$ au premier trimestre de 2019.

Du côté de l’assurance collective, les vente de la division des régimes d'employés ont augmenté de 120 % pour atteindre 57,1 M$, contre 25,9 M$ au premier trimestre 2019. Les ventes ont augmenté de 7 % dans la division des services aux concessionnaires et de 3 % dans la division des solutions pour les marchés spéciaux.

En assurance individuelle, les ventes ont augmenté de 10 % en termes de primes totales, pour atteindre 45,2 M$.

En épargne et retraite collectives, les ventes ont reculé de 2 %, pour s’établir à 658,9 M$. iA explique cela par la diminution des ventes de rentes assurées.

En assurance de dommages, les primes directes souscrites de la filiale iA Auto et Habitation ont augmenté de 12 %, pour s’établir à 73,9 M$.

Pour les affaires américaines de iA, les ventes en assurance individuelle ont augmenté de 53 %, passant de 19,2 M$ au premier trimestre 2019 à 29,4 M$ au premier trimestre 2020.

La COVID-19 frappe tous les assureurs

« Malgré les importantes turbulences des marchés financiers, nous avons démontré notre résilience, tout en maintenant notre solidité financière et la qualité de notre portefeuille de placements », a déclaré Denis Ricard, président et chef de la direction de iA Groupe financier, dans le cadre de la divulgation de ces résultats. M. Ricard s’était déjà exprimé sur les effets de la crise de la COVID-19 sur les résultats de l’entreprise au début du mois d’avril.

En raison de l'incertitude générée par la COVID-19, iA indique avoir retiré les indications financières pour 2020 qui avaient été communiqué le 13 février dernier.

iA fait partie fait partie des nombreux assureurs de personnes et de dommages ayant mis en place des mesures pour atténuer les effets de la pandémie de la COVID-19.

Tout comme iA, la Financière Sun Life, Manuvie et Intact ont vu leur bénéfice net baissé au premier trimestre de 2020. Co-operators, Swiss Re et Empire Vie ont quant à elles déclaré une perte nette. Northbridge, dont on ne connaît pas le résultat net, a également rendu compte de son premier trimestre 2020.

Publicité
Sur le même sujet …
PPI