MENU

Kronos regroupe six calculatrices financières en une application

par Hubert Roy | 18 novembre 2013 09h33

Une multitude de calculatrices financières sont disponibles sur le marché. Kronos Technologies a voulu innover en réunissant en une application six calculatrices pour aider le conseiller financier à dresser le portrait des finances de son client.
L’application Calculatrices-financières.ca, qui est aussi disponible sur le Web, regroupe six calculatrices permettant de faire des projections relatives à l’épargne, l’emprunt, les revenus de placement, le prêt REER, le report d’investissement et la valeur de vie humaine.

« Notre philosophie, c’est d’être à l’affut de ce que nos clients ont besoin. De quels outils ont-ils besoin pour bien travailler? Comme nous nous spécialisons dans le développement d’applications, on doit amener des projets nouveaux. Nous avons donc vu une belle ouverture dans ce projet », a dit Jean-François St-Pierre, président de Kronos, en entrevue au Journal de l’assurance.

François Levasseur, vice-président technologie chez Kronos, souligne que les conseillers aiment utiliser les calculatrices financières. « Certaines fonctionnent bien, d’autres moins. On ne retrouve toutefois rien de centralisé, chaque compagnie en bâtit une à sa façon pour le marché qu’elle dessert. C’est donc très éparpillé et pas toujours facilement utilisable », dit-il.

Il donne en exemple l’application Café-retraite de la Financière Sun Life. « Elle fonctionne sous la technologie Flash Player. Elle n’est donc pas lisible sur les produits d’Apple, tels qu’un iPhone ou iPad. De notre côté, elle fonctionne tant sur les interfaces d’Apple qu’Androïd. On a aussi vu certains modèles de calculatrices centralisées aux États-Unis, mais leur utilisation varie souvent selon la règlementation des États. Ainsi, le conseiller qui téléchargera l’application dans son iPhone pourra illustrer à son client combien le report d’un investissement dans le REER lui coutera à la retraite », dit-il.

L’utilisation de la calculatrice développée par Kronos est gratuite. Une version plus élaborée et payante sera aussi disponible. « On la rend gratuite pour amener les gens à l’utiliser. On vient faire connaitre l’entreprise de cette façon, ainsi que nos autres produits Kronos ABF (pour les analyses de besoins financiers) et Kronos Finances (consolidation de dettes) », dit M. St-Pierre.

Les deux hommes disent aussi voir beaucoup de circulation sur l’application. Kronos projette de vendre de la publicité sur celle-ci pour en maximiser les retombées. « La version qu’on vendra éventuellement aux assureurs et aux agents généraux sera sans publicité. Ils pourront alors la mettre sur leur extranet », souligne M. St-Pierre.

Deux autres calculatrices sont en développement et s’ajouteront aux six autres existantes. La première permettra de calculer le cout d’investissement d’un régime enregistré d’épargnes-études (REEE). La seconde calculera le cout d’inflation. « Un conseiller pourra ainsi montrer à un client ce que 300 000 $ lui donnera comme pouvoir d’achat dans 20 ans. Ça équivaut à environ 100 000 $ aujourd’hui », souligne M. Levasseur.

C’est une spécialiste en informatique en mathématiques et en fiscalité qui est derrière les complexes calculs permettant à Kronos de bâtir cet outil. « Un conseiller nous a confié avoir réalisé une vente grâce à la calculatrice. Il a fait une règle de dix ans à son client, lui montrant que s’il retardait des investissements de dix ans, il aurait 50 % moins d’argent à la retraite. Au lieu de 100 000 $, il a pu lui montrer qu’en commençant tout de suite, c’est 400 000 $ que cette personne aurait à la retraite », relate M. Levasseur.

Publicité