MENU

La fréquence des accidents est en baisse chez les jeunes conducteurs

par Mathieu Carbasse | 09 octobre 2015 09h46

Selon les dernières statistiques du Groupement des assureurs automobiles (GAA), les jeunes hommes de 16 à 24 ans sont ceux dont l’expérience de sinistres s’est le plus améliorée au cours des dix dernières années.

Entre 2004 et 2014, le nombre de collisions responsables a ainsi diminué  de 26,5 % chez les 16-20 ans et de 16,2 % chez les 21-24 ans. Chez les hommes, pour tous les groupes d’âges confondus, il est question d’une réduction des collisions de 4,9 %. Toutefois, les 16 à 24 ans figurent toujours parmi les conducteurs les plus susceptibles d’avoir un accident de la route.

Les accidents augmentent chez les femmes

De leur côté, les jeunes femmes ont également amélioré leur conduite sur les routes du Québec. On parle d’une diminution des collisions de 9,6 % chez les 16-20 ans et d’une légère augmentation de 0,7 % chez les 21-24 ans. Plus surprenant, lorsque l’on regarde l’évolution de la fréquence des sinistres de l’ensemble des femmes pendant cette même période, tous âges confondus, on constate que celle-ci a crû de 2,9 %.

« Les diminutions observées sont de bonnes nouvelles qui nous démontrent que les initiatives qui ont été mises en place, entre autres par les assureurs et par le gouvernement, portent fruit. Cela dit, il faut poursuivre les efforts, car les jeunes sont encore les plus nombreux à avoir des accidents de la route », souligne Anne Morin, responsable des affaires publiques au GAA.

Des primes à la baisse

Bien qu’ils continuent de payer une prime moyenne plus élevée pour leur assurance collision, les jeunes hommes ont néanmoins bénéficié d’une baisse de prime en dix ans, de l’ordre de 32,8 % pour les 16-20 ans et de 20,2 % pour les 21-24 ans.

La prime moyenne respective de chacun de ces groupes s’élevait à 739 $ et 514 $ en 2014. En comparaison, la prime moyenne des jeunes filles dans les mêmes tranches d’âge s’établissait en 2014 à 524 $ pour les 16-20 ans et 370 $ pour les 21-24 ans, une baisse respective de 5,6 % de 6,8 % au cours de la même période.

Publicité
Sur le même sujet …