MENU

Les planificateurs financiers plaident pour la création d’un ordre professionnel

FLASHFINANCE | PRIVILÈGE DE VOTRE NIVEAU PRO
par Mathieu Carbasse | 01 octobre 2015 08h36

L’Institut québécois de planification financière (IQPF) a présenté au ministre des Finances du Québec ses réflexions relativement au Rapport sur l’application de la Loi sur la distribution de produits et services financiers (LDPSF).

Comme proposition majeure, l’IQPF demande notamment le retrait des planificateurs financiers de l’encadrement de la LDPSF et réclame la création de l’Ordre professionnel des planificateurs financiers, « afin de mieux garantir la protection du public, qui a durement été éprouvée par la volatilité des marchés financiers et les différentes affaires de fraude durant la dernière décennie ».

« Il est impératif de revoir l’encadrement inadapté régissant actuellement les planificateurs financiers, souligne Jocelyne Houle-LeSarge, la PDG de l’IQPF. En plus de ne pas tenir compte de la nature distincte de leur formation et de leur rôle, cet encadrement sème la confusion dans l’esprit du public, entre le planificateur financier et le conseiller. »

Pour une harmonisation de la réglementation au Canada

La création de l’Ordre professionnel des planificateurs financiers s’appuie sur une volonté de la Coalition pour la planification financière, constituée du Canadian Institute of Financial Planners (CIFPs), de l’Institute of Advanced Financial Planners (IAFP), de l’Institut québécois de planification financière (IQPF) et du Financial Planning Standards Council (FPSC) d’harmoniser la réglementation au Canada.

Selon l’IQPF, cette démarche n’entraînerait aucun coût supplémentaire pour le gouvernement » De plus, la vaste majorité des planificateurs financiers (80,2 %) ainsi que le public québécois (76 %) serait en faveur de la création de l’Ordre professionnel des planificateurs financiers.

Consulter le mémoire du l’IQPF

Publicité
Sur le même sujet …