MENU

Les ventes d’assurance maladies graves repartent ; le cap du milliard à portée de main

par Alain Thériault | 13 mars 2018 07h00

Après avoir passé deux trimestres au beau fixe, les ventes d’assurance maladies graves sont reparties à la hausse au troisième trimestre de 2017.

Cette hausse se vit tant en termes des nouvelles primes annualisées que du nombre de polices. En termes de primes, les ventes d’assurance maladies graves ont terminé en hausse de 15 % au troisième trimestre de 2017, par rapport à la même période de 2016, selon le dernier rapport de LIMRA. Sur une base annualisée, il s’est vendu 35,8 millions de dollars (M$) de primes d’assurance vie maladies graves au troisième trimestre de 2017, tous produits confondus.

Les ventes des produits permanents et à période nivelée limitée ont crû respectivement de 21 % et de 18 % au terme de cette période de comparaison. Le produit temporaire renouvelable a cependant vu ses ventes reculer de 3 % pendant cette période.

Dans un calcul de la croissance étalée sur les trois premiers trimestres de 2017, en comparaison de la même période de 2016, la croissance en termes de nouvelles primes annualisées a atteint 5 %. Celle du nombre de nouvelles polices est de 3 %.

Les ventes des produits permanents et à période nivelée limitée ont crû respectivement de 4 % et de 9 % au terme de cette période de comparaison. Le produit temporaire renouvelable a toutefois vu ses ventes reculer de 2 % pendant cette période.

Le montant de la couverture d’assurance maladies graves souscrit durant cette période a atteint en moyenne 75 046 $. Les plus gros montants de couverture sont souscrits sous forme d’assurance permanente et de période nivelée, soit en moyenne 93 523 $ et 75 828 $, en moyenne. Le montant moyen en temporaire s’est établi à 66 166 $.

Les primes en vigueur d’assurance maladies graves ont atteint 919 487 M$ au 30 septembre 2017. Le nombre de polices en vigueur a atteint 842 306 à cette date. Les ventes du produit à période nivelée limitée sont la source du plus grand volume de primes en vigueur, soit près de 419 M$. Elles suscitent aussi le plus grand nombre de polices, soit près de 385 000.

Lors des trois premiers trimestres de 2017, les réseaux captif et indépendant ont tous deux connu une croissance de leurs primes de 5 %, par rapport à la même période de 2016.

Ces deux réseaux vendent en majorité des produits à période limitée nivelée. Le réseau captif a connu une croissance de 12 % de ses primes dans ce produit durant cette période de comparaison. Le réseau indépendant a pour sa part connu une croissance de 6 % pour ce produit, durant la même période. Il a toutefois surpassé les résultats des agents de carrières, avec des ventes d’assurance permanente en hausse de 6 %, contre 1 %. Ce réseau a mieux résisté que le réseau captif à la décroissance du produit renouvelable, avec des ventes en croissance de 0,5 %, contre un repli de 6 % pour les agents rattachés.

La croissance n’est toutefois pas au rendez-vous pour tous les fournisseurs. Selon l’auteur du rapport, Matthew Rubino, un peu moins de la moitié des assureurs ont connu une croissance de leurs primes en assurance maladies graves, lors des trois premiers trimestres de 2017, par rapport à la même période de 2016.

Publicité
Sur le même sujet …