MENU

Manuvie attaque le marché intermédiaire avec Synergie

par Alain Thériault | 22 août 2011 19h33

La Financière Manuvie hausse le concept d’hybride d’un cran. Au lieu d’une plateforme à plusieurs polices indépendantes ou d’une police qui se métamorphose au bout de 65 ans, Synergie offre trois protections inséparables une de l’autre.

Les trois composantes de Synergie couvrent l’assuré en vie, maladies graves et invalidité à partir d’un seul montant d’assurance mis en commun. Par exemple, une réclamation en invalidité ou en maladies graves réduira le montant commun disponible en cas de décès.

Manuvie a ainsi voulu abaisser le cout des couvertures. Excellent pour le marché que cible Synergie : les jeunes et la classe moyenne. Les primes sont moins élevées que pour des produits autonomes similaires, et il n’y a pas de frais de police.

Les protections prennent fin à 65 ans, mais l’assuré peut transformer sa protection vie en une police permanente selon le montant d’assurance disponible restant, s’il n’a jamais réclamé sa protection de maladies graves. L’assuré ne peut toutefois transformer les couvertures d’invalidité et de maladies graves.

En raison du ciblage que privilégie l’assureur, la police Synergie sera émise de 18 ans à 50 ans. « C’est une protection simplifiée et familiale. Ce n’est pas un produit adapté aux personnes âgées, pour qui la souscription serait plus serrée », explique Steven Parker, vice-président adjoint, marketing produits d’assurance vie individuelle et prestations du vivant chez Manuvie. Les protections de maladies graves et d’invalidité sont fort couteuses au-delà de 50 ans, et parfois inaccessibles en raison de l’état de santé.

M. Parker précise que la clientèle familiale et plus jeune est souvent la moins préparée à l’impact financier que peut entrainer un décès, mais aussi une maladie ou un accident. De plus, ils confondent souvent assurance collective et individuelle. Selon des statistiques compilées par Manuvie, moins de 60 % des Canadiens possèdent une assurance vie individuelle. Cette proportion chute à 21 % en assurance invalidité individuelle et à 13 % en maladies graves.

Lancé en juin, le produit Synergie permet à l’assuré de souscrire un capital d’assurance de 100 000 $ à 500 000 $, une somme appelée « montant d’assurance disponible ». Une réclamation en maladies graves donne droit à 25 % du montant disponible. Une réclamation en invalidité donne droit à une prestation mensuelle qui équivaut à 0,5 % du montant disponible d’origine.

L’assurance vie est offerte sous forme d’une temporaire dix ans renouvelable jusqu’à 65 ans ou d’une protection à prime nivelée à 65 ans. Aucune police conjointe n’est offerte. Le produit d’invalidité couvre la profession habituelle à 65 ans, avec un délai de carence de 90 jours. Le produit de maladies graves couvre 22 maladies et possède des caractéristiques similaires au produit autonome Chèque-Vie, tel le Navigateur santé.

Manuvie offre à ses conseillers une commission de première année de 40 % à la vente du produit, y compris de ses avenants. Il offre ensuite une commission de renouvellement de 3 % jusqu’à ce que l’assuré atteigne l’âge de 65 ans. L’assurance vie est offerte en deux formats : temporaire 10 ans renouvelable aux 10 ans et temporaire à 65 ans. Le format T65 est plus cher. Manuvie offre une commission de première année de 25 % au conseiller dont le client change sa protection vie d’un format à l’autre.

Publicité