MENU

Manuvie supprime 700 emplois au Canada et restructure ses activités

par Andrea Lubeck | 21 juin 2018 13h30

Michael Doughty

Manuvie Canada supprime 700 emplois au pays au cours des 18 prochains mois, a-t-elle annoncé. Cette coupure survient alors que l’assureur a indiqué procéder à une restructuration de ses activités canadiennes et lancer un programme de numérisation, entrainant le regroupement de plusieurs fonctions administratives

Questionnée par le Journal de l’assurance, la porte-parole de Manuvie, Anne-Julie Gratton, n’a pas précisé combien d’emplois seront touchés au Québec, puisque l’assureur compte atteindre l’objectif de 700 emplois via un programme de départ volontaire et l’attrition naturelle « dans de nombreux emplacements, dont le Québec ».

Optimiser les opérations

Manuvie dit vouloir regrouper et numériser des fonctions administratives, optimiser l’espace utilisé par son siège social de Kitchener-Waterloo en les combinant dans un même immeuble, en plus de requalifier ses employés existants et d’en embaucher d’autres possédant des compétences en numérique et de réorienter l’expérience client dans l’ensemble de ses secteurs d’activité.

Plus concrètement, l’assureur compte numériser et automatiser les transactions de clients existants et regrouper d’autres fonctions administratives dans ses centres d’expertise.

S’adapter à la technologie

« Les gens ont adopté la technologie dans la plupart des aspects de leur vie et ils s’attendent à ce que leurs fournisseurs de services financiers en fassent tout autant et en offrant des produits et des services simples, intuitifs et personnalisés qui répondent à leurs besoins », a expliqué Michael Doughty, président et chef de la direction, Manuvie Canada.

« Notre industrie n’a pas su s’adapter aussi rapidement à ce changement. Nous transformons donc notre entreprise dans le but de devenir un chef de file axé sur le client ; nous porterons ainsi une attention particulière à l’innovation numérique et à l’efficience opérationnelle pour nous assurer de demeurer concurrentiels et permettre aux clients de faire affaire plus simplement avec nous », a-t-il ajouté.

Publicité
Sur le même sujet …