MENU

Un assureur fait mieux malgré la COVID-19

par Aurélia Morvan | 25 mai 2020 10h48

Photo: Freepik

Après être repassée dans le vert à la fin de l’année 2019, Economical Assurance replonge dans le négatif.

La compagnie déclare une perte nette de 3,2 millions de dollars (M$) au premier trimestre de 2020. Ce résultat s’est toutefois bonifié de 15,8 %, ou 600 000 dollars, par rapport au premier trimestre de 2019, lorsque la compagnie déclarait une perte nette de 3,8 M$.

Economical explique cela part l'amélioration de ses résultats techniques, celle-ci ayant été contrebalancée par la diminution des revenus de placement causée par la COVID-19. L’assureur déclare en effet des revenus d'investissement en baisse de 38,5 %, ou 25,4 M$. Ceux-ci ont atteint 40,6 M$ au premier trimestre de 2020, contre 66 M$ au premier trimestre de 2019. Un recul qui a donc été atténué par l’amélioration au chapitre de la souscription.

Amélioration des résultats de souscription

La compagnie affiche une perte de souscription de 12,3 millions de dollars (M$) au premier trimestre de 2020. Bien que dans le négatif, cette perte est moindre que celle de 43,4 M$ déclarée au premier trimestre de 2019. L’amélioration ici est de 71,7 %, ou 31,1 M$.

La perte de souscription a été de 10,3 M$ pour le seul secteur de l’assurance des entreprises, contre une perte de souscription de 6,6 M$ au premier trimestre de 2019. Cette détérioration reflète « des expositions potentielles liées à COVID-19 estimées à 10,5 M$ », dit Economical.

Economical a par ailleurs amélioré son ratio combiné. Celui-ci est passé de 107,3 % au premier trimestre de 2019 à 102,1 % au premier trimestre de 2020.

L'amélioration de la souscription dans son ensemble est « le résultat d'une diminution du ratio de sinistres pour l'année de référence dans tous [les] secteurs d'activité, principalement due à des conditions météorologiques bénignes au premier trimestre de 2020 comparé à des conditions météorologiques particulièrement difficiles au premier trimestre de 2019 », dit l’assureur.

Le point sur les primes

Economical déclare des primes nettes acquises de 590,5 M$. Elles sont en baisse de 0,6 % par rapport au 594,3 M$ déclaré au premier trimestre de 2019.

Les primes brutes émises ont quant à elles atteint 576,2 M$ au premier trimestre de 2020, contre 510,1 M$ au premier trimestre de 2019. Il s’agit d’une augmentation de 13 %, ou 66,1 M$, engendrée par les hausses de prix dans l'ensemble des activités de la compagnie, « dans un environnement de marché ferme », dit Economical.

Les primes brutes émises de l’assurance des entreprises ont augmenté de 10,2%, pour atteindre 143,1 M$. Dans le détail, elles ont augmenté de 19,9 % en assurance auto, pour atteindre 56,6 M$, et de 4,6 % en assurance biens et responsabilité civile, pour atteindre 86,5 M$. Economical affirme « [reprendre] la croissance de ce secteur d'activité, après plusieurs années d'actions correctives de souscription ».

Dans le secteur de l’assurance des particuliers, les primes brutes émises ont augmenté de 13,9 %, pour atteindre 433,1 M$. Dans le détail, elles ont augmenté de 11,4 % en assurance auto, pour atteindre 290 M$, et de 19,3 % en assurance des biens, pour atteindre 143,1 M$. Ces hausses ont été poussées par les résultats du réseau de courtage, mais aussi par ceux de Sonnet, dit Economical.

Sonnet poursuit sa progression

Sonnet, assureur exclusivement numérique d’Economical lancé en 2016, a cumulé 40,8 M$ de primes brutes émises au premier trimestre de 2020. Elles ont augmenté de 20 % par rapport au premier trimestre de 2019, et ont doublé par rapport au premier trimestre de 2018.

Malgré des résultats en hausse pour Sonnet, les investissements que fait Economical dans son assureur numérique ainsi que dans sa plateforme Vyne continuent d’avoir un effet négatif sur son ratio combiné. Sonnet et Vyne ajoutent ainsi 3,8 % au ratio combiné d’Economical pour le premier trimestre de 2020, contre 3,5 % pour le premier trimestre de 2019.

Economical reste prudente face à la pandémie

Parmi les autres compagnies d’assurance présentes sur le marché canadien, Economical est la seule à avoir amélioré son résultat net au premier trimestre de 2020, période ayant vu l’éclosion de la pandémie de COVID-19. Rowan Saunders, président et chef de la direction d’Economical Assurance, reste toutefois sur ses gardes.

« Sans aucun doute, l'environnement a évolué depuis le début de la pandémie de COVID-19, qui introduit une incertitude importante pour les mois à venir. Alors que les résultats techniques à la mi-mars ont commencé à tirer profit d'une réduction de la fréquence des sinistres automobiles, cela a été contrebalancé par notre provisionnement prudent mis en place pour prévenir les éventuelles expositions à la pandémie de COVID-19, pour laquelle des avenants spécifiques étaient en place », a-t-il déclaré.

La Financière Sun Life, Manuvie, Great-West Lifeco, iA Société financière, Intact, Desjardins et Munich Re ont vu leur bénéfice net baissé au premier trimestre de 2020. Quant à Co-operators, Swiss Re et Empire Vie, elles ont déclaré une perte nette, tandis qu’elles avaient déclaré un bénéfice net au premier trimestre de 2019. Northbridge et Aviva Canada, dont on ne connaît pas les résultats nets, ont également rendu compte de leur premier trimestre 2020.

Economical fait partie des nombreux assureurs de dommages ayant mis en place des mesures pour atténuer les effets de la COVID-19.

Publicité
Sur le même sujet …
close button

Faites le plein de nouveautés !

  • Santé/mieux-être au travail
  • Pandémie et assurance collectives
M’inscrire pour voir
la rediffusion
  • Soins virtuels:
    de l'échec à l'explosion!
  • Autogestion: par
    où commencer ?
close button

Les vitrines du

Image conférence

Ayez tous les outils en main pour
performer dans cette nouvelle réalité

Des leaders en assurance, santé collective et avantages sociaux.