MENU

Un autre assureur choisit SAS pour se préparer à IFRS 17

par Alain Thériault | 25 octobre 2019 11h57

Photo: Photo: Freepik

Corporation financière Northbridge a choisi le fournisseur de systèmes en analytique SAS pour se préparer à l’arrivée de la norme comptable internationale des contrats d’assurance IFRS 17, qui doit entrer en vigueur le 1er janvier 2022.

Filiale de Fairfax, Northbridge misera sur SAS pour l’épauler dans ses travaux de conformité à l’IFRS 17. « On s’attend à ce que la nouvelle Norme internationale d’information financière (IFRS 17) accroisse la complexité et le cout des opérations dans le secteur et augmente la quantité d’informations financières détaillées requise », a signalé l’assureur de dommages.

SAS et Northbridge entendent offrir des avantages supplémentaires, au-delà de la conformité. Ils souhaitent effectuer une meilleure gestion des données, qui viendra soutenir les activités commerciales et la gestion financière de Northbridge.

Respecter les délais

Northbridge estime que sa collaboration avec SAS lui permettra d’assurer une mise en œuvre réussie de l’IFRS 17. « L’expertise de nos ressources internes, combinée au savoir-faire de SAS, permettra à notre société de se conformer à la norme dans les délais établis, tout en optimisant les fonctionnalités de cette nouvelle solution », a déclaré Craig Pinnock, dirigeant principal des finances, Northbridge.

Exigences règlementaires accrues

IFRS 17 apporte des changements fondamentaux au domaine de la comptabilité et aussi de l’actuariat. Northbridge dit pour sa part que les assureurs devront rendre compte plus en détail de l’effet des contrats d’assurance sur leur situation financière. De plus, l’assureur observe que la règlementation exige une analyse financière plus détaillée, et une coopération accrue entre les services d’actuariat et de comptabilité.

La pression se fait sentir

Bien que les normes n’entreront en vigueur qu’en janvier 2022, de nombreux assureurs ont déjà commencé à se préparer à ces changements, observe de son côté SAS. « La mise en œuvre à l’échelle mondiale de l’IFRS 17 sera probablement l’un des changements les plus perturbateurs que le secteur de l’assurance ait jamais connus », a souligné Cameron Dow, président, SAS Canada.

« Alors que nous approchons de la date d’entrée en vigueur du 1er janvier 2022, les assureurs doivent se pencher sur une tâche essentielle à l’heure actuelle, qui consiste à prendre les décisions appropriées en matière de mise en œuvre et à ne pas sous-estimer les ressources qui seront nécessaires pour apporter les modifications requises de façon efficace, tout en respectant la date limite », a ajouté Darryl Ivan, responsable des services conseils en gestion du risque pour l’Amérique du Nord chez SAS.

Northbridge suit les traces d’autres assureurs. En septembre, Intact Corporation financière a retenu les services de SAS pour l’aider à se conformer aux exigences d’IFRS 17. Parmi les autres clients de SAS figurent également Gen Re et SSQ Assurance. De son côté, Manuvie a opté pour la plateforme RiskIntegrity IFRS 17 de Moody’s Analytics, afin de l’aider dans l’implantation de la norme des contrats d’assurance.

Publicité
Sur le même sujet …