MENU

Banque Équitable lance une ligne de crédit adossée à une police d’assurance vie

par Alain Thériault | 06 décembre 2018 13h30

Mahima Poddar

Banque Équitable vient de lancer une marge de crédit qui s’appuie sur la valeur de rachat d’une assurance vie entière avec participation de Great-West Life, London Life ou Canada-Vie. La banque positionne ce produit comme une alternative aux Canadiens de 50 ans pour financer leur retraite.

Filiale de Groupe Équitable (aucun lien avec Assurance Vie Équitable), Banque Équitable annonce sur son site que le client peut emprunter jusqu’à 90 % de la valeur de rachat de sa police, en franchise d’impôt. Petite banque de 650 employés établie à Toronto, elle compte 26 milliards de dollars (G$) d’actif sous gestion et se spécialise dans les prêts et les marges de crédit hypothécaire, les services de dépôt et les prêts commerciaux.

Sa marge de crédit arrive sur les talons de son hypothèque inversée Plan résidentiel Parcours, lancée en mai. Une hypothèque inversée permet au propriétaire d’une maison d’emprunter sur une portion de son équité pour libérer des liquidités pour la retraite. Or, le PDG de Banque Équitable, Andrew Moor, estime que la demande des Canadiens est forte pour ce genre de produits. La Banque entend d’ailleurs étendre son offre de solutions financières destinées aux Canadiens vieillissants.

Marché d’un milliard

Banque Équitable note que 22 millions de Canadiens détiennent une forme ou une autre d’assurance vie, pour une couverture totale qui excède les 4,3 billions de dollars (1 billion = 1 000 milliards$). Pendant ce temps, la valeur des polices croît avec l’âge. Banque Équitable estime que la valeur des prêts garantis par une assurance vie croîtra à un milliard de dollars (G$) d’ici 2023.

« Marge de crédit sur valeur de rachat (VR) Banque Équitable donne à une frange démographique grandissante de Canadiens la flexibilité financière de prendre une retraite confortable et d’accomplir leurs rêves de retraite, que ce soit lancer une entreprise ou aider un être cher », a déclaré M. Moor. Il a dit vouloir ainsi offrir une variété d’options financières pour combler les besoins divers.

Alternative aux grandes banques

Vice-présidente, produit et corporatif de Banque Équitable, Mahima Poddar a dit en entrevue au Journal de l’assurance que Banque Équitable met l’accent sur les produits qui s’adressent aux personnes âgées partout au Canada, parce que les banques traditionnelles parviennent mal à combler leurs besoins. « Leurs produits d’hypothèque ou de marge reposeront sur des critères de revenus. Souvent, les personnes âgées ont des revenus plus bas ou moins prévisibles que ce que requièrent les grandes banques. Nous avons simplifié le processus et rendu nos produits disponibles au marché de masse. » Elle a ajouté que Banque Équitable vise un créneau similaire à celui de concurrents comme Banque Manuvie.

Pourtant, les besoins sont en croissance. Mme Poddar a cité des chiffres de Statistique Canada selon lesquels il y avait 4,2 millions de Canadiens de plus de 65 ans en 2005 et qu’il y en aura 10,1 millions en 2035. «  C’est une augmentation de 140 % », a-t-elle précisé. 

Passez par votre conseiller

La nouvelle marge de crédit s’apparente à ce que l’industrie appelle un prêt collatéral dans son jargon. « Vous profiterez d’un accès rapide à des fonds et aucun versement périodique n’est habituellement exigé pendant que la valeur de votre police continue de croître », explique la banque. Dans sa brochure markéting, Banque Équitable incite les clients à passer par un conseiller pour souscrire la marge. « Rencontrez votre conseiller financier ou un courtier d’assurance professionnel pour remplir une demande. En collaborant avec eux, nous examinerons votre situation pour déterminer si vous êtes admissible », peut-on y lire.

Le document mentionne que lorsque le client est accepté, il peut choisir entre quatre options de financement : un montant unique versé une seule fois, une avance ponctuelle, une avance prévue mensuellement ou une combinaison de ces options. Mme Poddar a précisé que l’emprunt de 90 % de la valeur de rachat doit correspondre à un minimum de 15 000 $.

Paul Desmarais III partenaire

Cofondateur de Portag3 Ventures, Paul Desmarais III (membre de la famille qui possède Great-West et ses filiales) s’est dit ravi d’être partenaire avec Banque Équitable dans cette offre d’aider les gens à tirer le meilleur parti de leur contrat d’assurance vie, qu’il considère comme un actif traditionnellement sous-utilisé.

Expansion en cours

En ce qui touche l’éventail d’assureurs disponibles, Mahima Poddar a indiqué que Great-West et ses filiales n’étaient qu’un point de départ. « Nous recherchons activement d’autres compagnies d’assurance », a-t-elle ajouté.

Mme Poddar a aussi confié que Banque Équitable aimerait étendre son offre à d’autres produits fondés sur l’assurance, telles les ententes de financement immédiat (Insurance Financial Agreement). Ce créneau est actuellement courtisé par les grands assureurs.

Publicité
Sur le même sujet …