MENU

Cybersanté mentale : un programme canadien réduit le temps d’attente de 68 %

par Aurélia Morvan | 17 septembre 2019 09h30

Photo: Freepik

Le Canada mise sur la santé virtuelle pour améliorer l’accès aux services de santé mentale. Missionnée en ce sens, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) vient de publier un rapport présentant « l’immense succès » d’un programme de cybersanté mentale : le Modèle de soins par paliers 2.0.

Mis en place à Terre-Neuve-et-Labrador, en partenariat avec le gouvernement provincial et l’Université Memorial, entre autres, ce programme est basé sur le principe de rétablissement par étape. Il a contribué à réduire de 68 % le temps d’attente pour obtenir des services en santé mentale et en lutte contre les dépendances dans la province. Mieux encore, « certaines communautés indiquent n’avoir aucune liste d’attente », affirme la CSMC.

Approche combinée et par pallié

Le projet a été mené durant 18 mois sur 17 sites, soit 15 cliniques de santé mentale et de traitement des dépendances situées dans différentes régions de Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que deux cliniques offrant des services sociaux et de santé dans la région de St. John’s.

Dans le cadre du projet, ces sites offraient aux patients des soins « rapides et souples le même jour », combinés à des applications de cybersanté mentale, des services d’autosoins en ligne et des conseils en matière de comportements. 

APERÇU DU MODÈLE DE SOINS PAR PALIERS 2.0

Toutes ces solutions sont qualifiées de « prometteuses » pour résoudre le problème des listes d’attente stagnantes et de l’engorgement des services de soins en cas de crise. En effet, consulter un spécialiste n’est pas toujours une solution suffisante ou qui convient à tous. Pour permettre une intervention rapide et adaptée, le programme mise sur une offre numérique personnalisée.

« Quand quelqu’un avoue qu’il est stressé ou qu’il ne se sent pas heureux, la société a tendance à penser que cette personne devrait systématiquement consulter un psychologue. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui a besoin de voir un thérapeute tout le temps. Le Modèle de soins par paliers 2.0 offre de nombreuses options alternatives “de faible intensité” pour le client, qui sont facilement accessibles dans la communauté, mais que nous n’utilisons pas souvent », déclare en ce sens le Dr Peter Cornish, responsable de projet, psychologue consultant et professeur agrégé à l’Université Memorial.

D’autres régions en ligne de mire

Selon les données publiées par la Commission de la santé mentale du Canada, 79 % des patients ont déclaré que les outils de cybersanté mentale répondaient à certains de leurs besoins. Quelque 62 % des patients ont indiqué que les programmes de cybersanté mentale les aidaient à faire face à leurs problèmes.

Le rapport présente des observations et des recommandations afin que soit réalisée une évaluation plus poussée du Modèle de soins par paliers 2.0. Il s’agit pour la CSMC de jeter les bases qui mèneront, elle l’espère, à une implantation du projet dans d’autres provinces et territoires du Canada.

La CSMC agit en raison du mandat unique que lui a confié le gouvernement du Canada. Financée par Santé Canada, elle aide les gouvernements et les organisations à l’échelle fédérale, provinciale et territoriale à définir et appliquer des politiques publiques en matière de santé mentale.

Publicité
Sur le même sujet …