MENU

David Mollet et Alexandre Lessard lauréats des prix Marcel-Tassé 2017

par La rédaction | 03 avril 2017 09h45

David Mollet et Alexandre Lessard, entourés de Maya Raic, présidente-directrice générale de la Chambre de l’assurance de dommages (ChAD), et de Diane Beaudry, présidente du conseil d’administration.

À l’occasion de la soirée hommage aux diplômés des programmes de Professionnel d’assurance agréé (PAA), et de Fellow, Professionnel d’assurance agréé (FPAA) de l’Institut d’assurance de dommages du Québec, Diane Beaudry, présidente du conseil d’administration de la Chambre de l’assurance de dommages (ChAD) et Maya Raic, présidente-directrice générale, ont remis les prix Marcel-Tassé 2017 à deux jeunes recrues qui se sont démarquées par leur personnalité, leurs aspirations professionnelles et leur implication au sein de l’industrie.

David Mollet, lauréat du volet spécialisé en assurance de dommages

Alors qu’il ne trouvait plus son compte dans l’industrie de la télévision où il évoluait alors, David Mollet, aujourd’hui courtier en assurance ​de dommages chez Assurart inc., a découvert l’industrie de l’assurance de dommages grâce au site prosdelassurance.ca de la Coalition pour la promotion des pro​fessions en assurance de dommages.

Déjà certifié au Québec et en Ontario, David Mollet entend désormais obtenir, dans un avenir proche, son permis de courtier de la Colombie-Britannique et de l’Alberta. À plus longue échelle, il essayera de compléter la formation pour le titre de PAA et de développer des formations destinées aux entrepreneurs en démarrage afin de les sensibiliser à l’importance de bien s’assurer quand on se lance en affaires.

Alexandre Lessard, lauréat du volet général

Alexandre Lessard, courtier en assurance de dommages des particuliers chez PMA Assurances, est le lauréat du volet général du prix Marcel-Tassé 2017. Considérant que l’assurance de dommages est un domaine en évolution constante avec des nouveaux produits qui apparaissent chaque année, il rappelle également les changements qui touchent l’industrie alors que les départs à la retraite se multiplient.

S’il se donne encore le temps d’en apprendre davantage, il entrevoit déjà son avenir dans l’industrie et aimerait notamment parfaire ses capacités de formateur et à plus long terme, devenir directeur d’une équipe de vente.

Publicité