MENU

Desjardins augmente ses excédents partout sauf en assurance de dommages

par La rédaction | 28 février 2019 13h30

Guy Cormier | Photo : Normand Huberdeau

Le nombre plus important de sinistres a eu raison des résultats en assurance de dommages du Mouvement Desjardins à l’exercice 2018 ainsi qu’au quatrième trimestre. En effet, les excédents nets se sont établis à 173 millions de dollars (M$) pour l’année, contre 443 M$ en 2017. Les résultats de 2017 incluent le gain net des frais lié à la vente de Western Financial Group. Malgré tout, les excédents nets rajustés sont inférieurs de 32 M$ par rapport à l’année précédente.

Au quatrième trimestre, les excédents nets se sont élevés à 25 M$, contre 48 M$ au trimestre correspondant de 2017. « La sinistralité plus importante comparativement à la période précédente explique en grande partie la baisse des excédents du trimestre comparatif, contrebalancée par la variation à la baisse de la contrepartie éventuelle à payer dans le cadre de l’acquisition des activités canadiennes de State Farm ainsi que la hausse des revenus de placement », précise Desjardins.

Hausse des excédents en assurance de personnes

Pour le secteur de la gestion de patrimoine et assurance de personnes, la situation est toute autre. Pour l’exercice 2018, Desjardins a réalisé des excédents de 894 M$, en hausse comparativement aux excédents de 612 M$ de 2017.

Au quatrième trimestre, les excédents nets ont été de 183 M$ contre 159 M$ au trimestre correspondant de 2017.

Pour les deux périodes, Desjardins explique les résultats par des   gains sur disposition de placements immobiliers supérieurs en 2018, l’expérience technique plus favorable et la hausse des revenus liés à la croissance des actifs sous gestion. En contrepartie, les ajustements apportés aux hypothèses actuarielles réalisées dans le cours normal des affaires ont été moins favorables ».

Croissance pour le groupe

Dans l’ensemble, le mouvement coopératif a connu une croissance de ses excédents nets. Pour l’année 2018, ils ont atteint 2,3 milliards de dollars (G$), soit une hausse de 15,5 % par rapport à ceux de 2017. Pour le quatrième treimstre, les excédents nets se sont chiffrés à 578 M$, soit une croissance de 34,7 %.

« L’augmentation provient principalement de la hausse du revenu net d’intérêts du secteur particuliers et entreprises, l’expérience technique plus favorable du secteur gestion de patrimoine et assurance de personnes, et est contrebalancée par une sinistralité plus importante dans le secteur assurance de dommages », souligne Desjardins.

« Je suis très fier de la performance du Mouvement Desjardins. Notre membership a connu sa plus forte croissance des dix dernières années et les jeunes sont au rendez-vous. De plus, nos excédents sont en progression et à la hauteur de nos attentes. Pour moi, il ne fait pas de doute que le renforcement continu de notre culture membre et client et de notre virage numérique ont beaucoup à voir avec les résultats remarquables de la dernière année », a déclaré le président et chef de la direction, Guy Cormier.

Publicité
Sur le même sujet …