MENU

Disparition des Chambres : le sous-ministre corrige le tir

par Serge Therrien | 18 mars 2016 15h51

Richard Boivin

« Si je devais écrire la loi ce matin, je ne saurais pas quoi écrire. Rien n’est décidé! »

Richard Boivin, sous-ministre adjoint au ministère des Finances du Québec, a commenté ainsi au Journal de l’assurance une déclaration qui lui a été prêtée jeudi soir par le journal Finance et Investissement, dans un article paru à la suite du dépôt du budget du Québec. L’article précisait que « la Chambre de la sécurité financière serait avalée par l’Autorité des marchés financiers ».

M. Boivin fait-il partie du club des gens mal cités? M. Boivin a précisé qu’il décrivait l’un des scénarios possibles pour expliquer un passage dans l’un des documents déposés lors de la séance du dévoilement du budget.

« Je n’ai jamais dit que l’on avait décidé »

« J’ai précisé qu’on allait regarder entre autres l’intégration. Je n’ai jamais dit que l’on avait décidé. Encore une fois, je ne saurais pas quoi écrire. Présentement, cela ne bouge pas. De plus, on ne fera rien sans travailler avec le ministre Pierre Moreau. » 

Le ministre Pierre Moreau vient d’être nommé à titre de ministre délégué aux Finances, responsable des institutions financières.

Plus de détails lundi matin dans FlashFinance.ca

Publicité
Sur le même sujet …