MENU

Hausse marquée de la coercition à la ChAD

par Mathieu Carbasse | 07 avril 2017 11h30

En 2016, le Bureau du syndic de la Chambre de l'assurance de dommages (ChAD) a enregistré une augmentation de 36 % du nombre de plaintes par rapport à l’année dernière, pour un total de 285 dossiers ouverts. C’est ce que révèle le rapport annuel 2016 que la ChAD a dernièrement a déposé à l’Autorité des marchés financiers. Parmi les 339 décisions qu’il a prises, 141 mesures administratives ont été imposées, soit 58 % de plus que l’an passé.

De plus, 38 plaintes formelles ont été déposées devant le Comité de discipline. Ce dernier a rendu 27 décisions – soit deux fois plus qu’en 2015, dont des radiations concernant 7 individus et 204 sanctions disciplinaires totalisant 131 500 $ d’amendes.

Le Journal de l’assurance s’est entretenu avec Maya Raic, PDG de la Chambre, sur les raisons de ces hausses. Elle croit que celles-ci s’expliquent par le fait qu’il y a de plus en plus de transactions en cours en assurance de dommages au Québec. Puisque le nombre de transactions augmente, il va de soi que le nombre de plaintes augmente aussi, a-t-elle dit. La possibilité d’une hausse de sinistres fait également partie des hypothèses soulevées par Mme Raic.

De plus, le fait que les consommateurs soient de nos jours plus avertis, mieux informés et sensibilisés, avec un accès accru aux informations sur le Web, peut également expliquer une partie des hausses constatées. Il reste toutefois impossible de le savoir avec précision puisque la ChAD affirme ne pas tenir ce genre de statistiques.

Plus de détails sur l’entrevue réalisée avec Mme Raic lundi matin dans FlashFinance.ca, l’hebdomadaire web du Journal de l’assurance.

Publicité
Sur le même sujet …