MENU

La consolidation : un passage obligé, dit Morneau Shepell

par Alain Thériault | 03 mars 2018 07h00

Photo : Freepik

Morneau Shepell a acquis plusieurs fournisseurs de programmes d’aide aux employés (PAE) au cours des dernières années. Après l’acquisition de Solareh en décembre 2016, puis de Longpré et Groupe Renaud Pro-Santé, en 2017 l’entreprise dit marquer une pause.

« Actuellement, nous consolidons les contrats et les façons de faire. Nous voulons intégrer tout cela avant de repartir sur le sentier des acquisitions », affirme Sylvain Authier, vice-président, régions du Québec et de l’Atlantique, programmes d’aide aux employés, de Morneau Shepell.

Il estime que cette tendance à la consolidation des PAE est un passage obligé. « Je viens de fermer la transaction avec Pro-Santé le 1er novembre 2017. Cette consolidation devait survenir. L’industrie du PAE au Québec est très décentralisée. Les firmes américaines arrivent au Canada. Il nous faut protéger les emplois et nous assurer que les programmes demeurent en place dans le seul marché francophone d’Amérique du Nord. »

M. Authier explique aussi que la maturité des PAE accélère cette tendance. « Plusieurs propriétaires de PAE en activité depuis 30 ans ou plus cherchent à vendre. Des gens ont communiqué avec nous. Il ne s’agit pas seulement de sollicitations de notre part. »

Il dit ne pas croire à l’avènement d’un monopole dans les services d’aide aux employés, comme le craint l’Association des psychologues du Québec. « Il reste une vingtaine de concurrents au Québec. Il en restera toujours, car des employeurs solidement implantés en région préfèrent travailler avec des firmes locales. C’est culturel. Il y a beaucoup plus de joueurs locaux au Québec qu’ailleurs au Canada. Il n’y a pas de risque de monopole au Québec, même s’il y a un besoin de consolidation », dit M. Authier.

Morneau Shepell a 60 % du marché des PAE au Canada, selon M. Authier. Au Québec, cette part est de l’ordre de 55 %, estime-t-il.

Publicité
Sur le même sujet …