MENU

Lussier Dale Parizeau acquiert Trinome Conseils

par Hubert Roy | 08 août 2018 07h45

Patrice Jean | Photo : Réjean Meloche

Le cabinet de courtage en assurance de dommages et services financiers Lussier Dale Parizeau a annoncé tôt ce matin avoir fait l’acquisition de Trinome Conseils. Il s’agit d’un cabinet d’actuaires qui se spécialise dans l’accompagnement des entreprises, des associations et des regroupements dans leurs besoins en assurance collective, en régimes de retraite, en ressources humaines, ainsi qu’en santé et sécurité au travail.

Le volume de Lussier Dale Parizeau passe ainsi à 115 millions de dollars (M$) en services financiers. Incluant l’assurance de dommages, le cabinet totalise 440 M$ de primes. À la suite de cette acquisition, il emploie 800 personnes, dont 540 représentants certifiés, travaillant au sein de 28 succursales.

Les 40 employés de Trinome Conseils joignent Lussier Dale Parizeau, incluant ses trois actionnaires Pascal Beaulieu, René Roy et Isabelle Simoneau.

Nouvelles expertises

Patrice Jean, PDG de Lussier Dale Parizeau, a confié au Journal de l’assurance que son cabinet ajoute plusieurs expertises qu’il ne détenait pas en faisant l’acquisition de Trinome. « On acquiert aussi des ressources humaines de grande qualité, notamment ses dirigeants, qui sont dans la quarantaine et dans la cinquantaine. Ils seront longtemps avec nous », dit-il.

À titre d’exemple, il souligne que Lussier Dale Parizeau n’offrait pas de services-conseils en ressources humaines. « On voit de plus en plus de courtiers en assurance de dommages qui font des acquisitions du côté des services financiers. Ce marché demeure segmenté. Il y a des occasions pour nous », dit-il.

M. Jean ajoute que l’assurance vie et l’assurance collective sont appelées à prendre plus de place au sein de Lussier Dale Parizeau. Avant cette transaction, le cabinet y tirait entre 8 % et 9 % de ses revenus. L’acquisition de Trinome fait passer le tout à près de 14 %, dit le PDG de Lussier Dale Parizeau.

« Le monde change. On ne peut nier la menace que les changements à la voiture font peser sur l’assurance automobile. En se diversifiant, on écarte cette menace sur notre portefeuille. »

Publicité
Sur le même sujet …