MENU

Ouragans de 2017 : pires pertes depuis 2005, selon Swiss Re

par Justine Montminy | 08 janvier 2018 13h30

La saison des ouragans de 2017 a été la plus ravageuse aux États-Unis depuis les 12 dernières années, indique le rapport préliminaire de pertes assurées globales de Swiss Re.

Le nombre total des pertes assurées, causées par les ouragans Harvey, Irma et Maria (HIM), totalisent près de 93 milliards de dollars américains (G$ US). Les trois ouragans ont frappé la côte du Texas (Harvey), l’ouest de la Floride et les Caraïbes (Irma et Maria). 

La deuxième saison des ouragans la plus couteuse

Après 12 ans d’absence d’ouragans majeurs aux États-Unis, HIM a fait de 2017 la deuxième saison des ouragans la plus couteuse, selon les rapports de Sigma, la filiale de recherche de Swiss Re, tout juste derrière les ouragans Katrina, Rita et Wilma en 2005.

« Il y a eu une accalmie dans l’activité des ouragans aux États-Unis, pendant plusieurs années. Toutefois, il y a eu une augmentation significative du nombre de résidents et de nouveaux logements dans les communautés côtières depuis Katrina, Rita et Wilma en 2005, donc quand un ouragan frappe, le potentiel de pertes dans certains endroits est maintenant beaucoup plus élevé qu’auparavant », explique Kurt Karl, économiste en chef de Swiss Re.

De nombreux incendies en 2017

Le rapport mentionne également les nombreux incendies ayant touché la Californie. Selon les estimés préliminaires du service des réclamations, les principaux incendies ont provoqué des pertes combinées sur les biens assurés de 7,3 G$ US.

À la mi-septembre, deux grands tremblements de terre au Mexique ont causé plus de 2 G$ US.

Le rapport de Swiss Re totalise les pertes globales assurées à 136 G$ US, chiffres très similaires au rapport de Munich Re, qui lui totalise les pertes assurées globales à 135 G$ US.

Publicité
Sur le même sujet …