MENU

Quelques statistiques sur les dégâts d’eau

par Hubert Roy | 27 janvier 2014 15h36

•    Au Canada, le cout de remplacement des infrastructures d’égout et de collecte des eaux pluviales vieillissantes se situe actuellement à 55 milliards de dollars (G$).•    Les phénomènes météorologiques extrêmes qui survenaient auparavant tous les 40 ans se manifestent maintenant tous les 6 ans.

•    Le Canada connait désormais 20 jours de pluie de plus par année que dans les années 1950.

•    Les sinistres assurés liés à des catastrophes naturelles ont grimpé à un niveau record de 3 G$ en 2013, ce qui constitue une augmentation par rapport aux anciens records consécutifs de 1 G$ atteints durant les quatre années précédentes.

•    Les inondations qui ont frappé l’Alberta en juin 2013 ont fait quatre morts et forcé 100 000 personnes à quitter leur domicile. Les dommages sont évalués à 6 G$, ce qui en fait la catastrophe naturelle la plus couteuse de l’histoire du Canada. Les demandes d’indemnité ont déjà atteint 1,8 milliard de dollars, et le compteur tourne encore.

•    En juillet, Toronto a reçu 125 mm de pluie en deux heures seulement, soit assez d’eau pour remplir 60 fois le stade Rogers. La facture des sinistres associés à cet évènement approche maintenant le milliard de dollars.

•    Entre 1983 et 2008, les compagnies d’assurance versaient en moyenne moins de 400 millions de dollars par année en dommages causés par des intempéries. De 2009 à 2012, elles ont déboursé plus de 1 G$ par année en raison de dommages dus aux intempéries, soit le double de ce qui était versé en moyenne chaque année durant les 25 années précédentes.

Source : Bureau d’assurance du Canada et Fédération canadienne des municipalités

Publicité