MENU

Tornade à Gatineau : il est encore trop tôt pour évaluer les dommages

par Andrea Lubeck | 24 septembre 2018 11h15

Sur la photo, Bernard Marchand s'entretient avec le maire de Gatineau et Carlos Melo répond aux questions d'une sinistrée.

La tornade qui a touché terre vendredi soir à Gatineau et dans la municipalité de Pontiac a endommagé plus de 300 bâtiments. À Pontiac, une vingtaine de résidences sont considérées comme pertes totales sur les 120 touchées.

Selon Anne Morin, porte-parole du Bureau d’assurance du Canada (BAC), il est encore trop tôt pour évaluer le cout des dommages. Le total des pertes assurées dépassera toutefois le seuil de 25 millions de dollars nécessaire pour enclencher le processus de collecte de données de la part du BAC.

Beaucoup de sinistrés ne sont pas assurés

Bien que les dommages causés par les vents soient des risques assurables, plusieurs des personnes affectées par l’évènement ne sont pas assurées. « Un pourcentage non négligeable des personnes ne sont pas assurées. À l’heure actuelle, nous ne connaissons pas la proportion de celles qui sont assurées par rapport à celles qui ne le sont pas », précise Mme Morin.

Depuis samedi, une équipe du BAC a été déployée sur le terrain afin de rencontrer les assurés pour les informer des étapes à suivre.

Par ailleurs, les sinistrés ne pourront pas bénéficier du programme d’aide financière du ministère de la Sécurité publique, en raison du caractère assurable de l’évènement, a confirmé Louise Quintin, porte-parole pour le ministère. Le gouvernement du Québec a toutefois offert une aide d’un million de dollars à la Croix-Rouge canadienne. L’organisme est déployé sur place pour venir en aide aux sinistrés.

Rencontre d’information

Une rencontre d’information pour les citoyens se déroulera lundi soir et sera menée par le BAC, la Croix-Rouge canadienne et la ville de Gatineau. Mme Morin précise que l’organisme aura alors une meilleure idée de la proportion des sinistrés qui ne sont pas assurés.

Dans une mise à jour envoyée ce matin, la ville de Gatineau indique de 800 personnes se sont inscrites au centre de services aux sinistrés. Moins d’une dizaine de demandes ont été reçues pour de l’hébergement d’urgence à Pontiac, a précisé au Journal de l’assurance Meghan Lewis, coordonnatrice de l’aide aux sinistrés de la municipalité.

Le secteur de Mont-Bleu où la tornade est passée est désormais ouvert à la circulation. Plus de 2 600 abonnés d’Hydro-Québec étaient toujours sans électricité à Gatineau. À Pontiac, seulement une dizaine de résidences n’avaient toujours pas accès à l’électricité.

Publicité