MENU

Catastrophes naturelles : un mois de juillet mouvementé

par Frédérique De Simone | 19 août 2020 11h30

Photo: pxhere

Le mois de juillet 2020 a été particulièrement mouvementé aux États-Unis, au Canada et en Asie, indique Aon dans l’édition de juillet de son rapport mensuel sur les catastrophes naturelles.

À Bagdad, le thermomètre a atteint les 51,8 degrés Celsius le 28 juillet, tandis que dans l’Atlantique, un nombre record de tempêtes, dont deux ouragans, se sont développées avant le mois d’aout.

Les États-Unis en pleine tempête

Beaucoup de tempêtes ont sévi dans l’Est et le Midwest.

La chaleur accablante s’est installée dans certains états, alors que différentes masses d’air ont entrainé des vents en ligne droite avec des rafales qui dépassent les 120 km/h. De nombreuses tornades isolées et des épisodes de grêle ont aussi été la cause de plusieurs dommages. Les pertes économiques totales pour les événements survenus entre le 10 et le 12 juillet seulement ont été estimées à 925 millions de dollars américains (M$ US). Les assureurs devraient avoir à couvrir pour plus de 700 M$ US de cette somme, précise Aon.

En tout, aux États-Unis, le cout des dommages enregistrés au cumul des désastres survenus au cours du mois de juillet dépasse le milliard de dollars américains (G$ US).

Hanna, un ouragan record

Entre le 25 et le 27 juillet, les ouragans Hanna et Douglas ont soufflé respectivement sur le Texas et Hawaï. L’ouragan Hanna est par ailleurs la première tempête nommée « H » à survenir aussi tôt dans la saison des ouragans et le premier ouragan de la saison atlantique 2020.

Hanna a touché terre le long de la côte sud du Texas le 25 juillet sous la forme d'une tempête de catégorie 1. Plusieurs mètres d’onde de tempête ont été ressentis près du lieu de l’atterrissage. Les rafales et les pluies torrentielles qui l’accompagnaient ont provoqué des inondations sur leur passage. Certains des pires dommages ont été constatés dans la vallée du Rio Grande au Texas, jusqu’au nord du Mexique. Les pertes économiques totales ont été estimées à des centaines de millions de dollars américains, note Aon.

Le Canada frappé par les tempêtes

Le Canada a été ébranlé par des tempêtes sévères, le mois dernier. L’Ontario, l’Alberta, les Prairies et la région des Rocheuses ont été secoués par des tempêtes violentes de pluies, de grêle et de vent.

Des tornades isolées ont été enregistrées dans le sud de l’Alberta, le 12 juillet. Un grand nombre de maisons et de véhicules ont subi divers niveaux de dommages entrainant des pertes économiques totales de 35 millions de dollars canadiens (M$). La plupart de ces dommages seront couverts par les assureurs.

Les Rocheuses canadiennes ont été affectées par un second épisode de grêle, à quelques semaines d’intervalle, du 22 au 24 juillet. Des dommages graves ont été signalés le 24 juillet dans la région métropolitaine de Calgary. Le total des pertes économiques et des dommages assurés est évalué à plusieurs millions de dollars canadiens, estime Aon.

Au Canada, la facture du mois de juillet devrait dépasser la centaine de millions de dollars, indique Aon.

Des inondations en Asie et en Afrique

Le Yémen, le Nigéria, la Somalie et le continent asiatique ont subi des inondations, le mois dernier. Le mélange de moussons et d’orages est en cause dans la plupart des désastres. C’est le cas notamment au Pakistan, pays qui a enregistré des dommages notables du 5 au 31 juillet. Des pluies torrentielles ont provoqué des glissements de terrain et des crues soudaines dans la ville de Karachi. Jusqu’à 15 000 maisons et autres structures ont été endommagées.

En Chine, les pluies saisonnières torrentielles persistantes ont aggravé la situation dans le bassin du fleuve Yangtze Jiang. Elles ont causé plusieurs centaines de morts depuis juin. Les pertes économiques pour le mois de juillet uniquement dépassent les 15,7 milliards de dollars américains (G$ US), mais ne devraient pas être ajoutées à la facture des assureurs. Au total, la somme des pertes économiques pour la saison a été estimés 21,5 G$ US

Accompagnées de vents violents, les fortes pluies ont touché le sud de la Corée du Sud du 13 au 30 juillet. Tandis que la province de Jeolla a été la plus durement touchée. Selon les données gouvernementales, plus de 3 000 maisons et autres structures combinées ont été inondées ou endommagées au cours du mois.

Certaines parties du nord du Vietnam ont aussi été touchées par de fortes pluies qui n’ont pas cessé entre le 18 et le 21 juillet. Les dommages économiques totaux ont été évalués par le gouvernement à 22 M$ US.

Record de précipitation au Japon

Des précipitations record ont provoqué des inondations soudaines et des glissements de terrain généralisés dans le sud du Japon, du 3 au 10 juillet. Les dommages les plus graves causés par ces inondations ont été constatés sur l’île de Kyushu. Des dizaines de préfectures ont signalé divers niveaux d’impacts de dommages physiques sur les maisons, les entreprises, les infrastructures et l’agriculture. Le gouvernement a alloué 3,7 G$ US pour aider les zones les plus durement touchées.

Une estimation initiale porte à 1 G$ US le cout des dommages causés à l’agriculture, la foresterie et la pêche uniquement. Le bilan économique global devrait être plus élevé et des milliers de réclamations automobiles et habitation devraient s’ajouter, prévient Aon.

Publicité
Sur le même sujet …
AON