MENU

À nouveau des changements chez Desjardins : au tour de Denis Berthiaume de partir

par Hubert Roy | 04 décembre 2019 14h02

De nouveaux changements ont été annoncés au sein de la haute direction du Mouvement Desjardins. Cette fois-ci, c’est la fuite de données massive qu’a subie la coopérative qui a incité son PDG Guy Cormier à intervenir.

Denis Berthiaume est l’une des victimes de cette réorganisation. Il n’est plus à l’emploi du Mouvement. Il y occupait la fonction de premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation du Mouvement Desjardins. Il était donc le numéro deux de l’organisation au sein de l’organigramme de direction de la coopérative.

M. Berthiaume aura passé au final plus de 20 ans au sein du Mouvement Desjardins. Il en a été le numéro un en assurance de personnes pendant plusieurs années. Puis, lorsque Guy Cormier a pris la tête du Mouvement Desjardins en 2016, il a confié de plus grandes responsabilités à M. Berthiaume.

M. Berthiaume a-t-il été congédié ? Le mémo rendu public par Desjardins indique que « d’un commun accord, il a été convenu entre Desjardins et M. Berthiaume, de mettre un terme à leur collaboration permettant au Mouvement Desjardins de poursuivre avec un leadeurship renouvelé ».

Une citation attribuée à Guy Cormier dans le mémo laisse toutefois deviner que M. Berthiaume a, à tout le moins, été invité à partir. « La confiance que j’accorde aux membres de mon comité de direction est essentielle. Les évènements des derniers mois m’amènent à la conclusion qu’il faut apporter des changements dans la composition de la haute direction du Mouvement Desjardins. »

M. Berthiaume n’est pas le seul dirigeant à devoir quitter le Mouvement dans la foulée. Il en va de même pour celui qui occupait la fonction de premier vice-président, technologies de l’information, Chadi Habib.

Un nouvel homme fort

À la suite de ces départs, Réal Bellemare prend du galon au sein du Mouvement. Il prend le poste de premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation. Par intérim, il prendra aussi les responsabilités de premier vice-président, technologies de l’information. Un processus de recrutement sera bientôt lancé pour combler de façon permanente cette fonction, a fait savoir Desjardins. M. Bellemare occupait auparavant la fonction de premier vice-président exécutif finances, trésorerie, administration et chef de la direction financière.

M. Bellemare aura aussi la responsabilité de mettre en place un « Bureau de la sécurité Mouvement ». Cette nouvelle structure aura pour tâche d’assurer la cohérence des initiatives de Desjardins et de veiller à la mise en œuvre de stratégies transversales intégrées de sécurité. À cet effet, les actions de Desjardins sont sous la loupe du gouvernement du Québec, qui a annoncé plancher sur des projets de loi pour moderniser les lois sur la protection des renseignements personnels.

Dans la foulée, Alain Leprohon, est nommé premier vice-président, finances, trésorerie, administration et chef de la direction financière. Gestionnaire d’expérience, il occupait auparavant le poste de vice-président, direction financière, de Desjardins.

Cette annonce survient aussi quelques jours après que Guy Cormier ait annoncé son intention de solliciter un deuxième mandat à la tête du Mouvement Desjardins. Le vote se fera le 14 mars 2020.

Autres changements survenus en 2018 et en 2019

Les départs de MM. Berthiaume et Habib ne sont pas les premiers à survenir en 2019.

Le 1er octobre dernier, la coopérative avait annoncé celui de Gregory Chrispin, alors premier vice-président du secteur de la gestion de patrimoine et de l’assurance de personnes. Son départ avait entrainé un jeu de chaise musicale.

En 2018, c’est son réseau de distribution SFL qui avait subi de nombreux changements. Le tout avait mené à une réduction de son nombre de centres et à la fusion de certains.

Publicité
Sur le même sujet …