MENU

Bénéfice net en hausse de 25 % : iA Groupe financier dépasse ses attentes

par Alain Thériault | 03 août 2018 09h45

Photo : Freepik

En raison d’une importante croissance organique et d’une stratégie d’acquisition qui porte fruit, iA Groupe financier a livré un bénéfice net qui dépasse ses attentes envers le deuxième trimestre de 2018.

L’assureur de Québec a réalisé un résultat net attribué aux actionnaires ordinaires de 159,1 millions de dollars (M$) au deuxième trimestre de 2018, en hausse de 25 % par rapport au deuxième trimestre de 2017. L’assureur affiche un ratio de solvabilité de 122 %, en vertu du test de suffisance du capital des sociétés d’assurance-vie. Il ciblait un ratio de 112 % à 116 %.

L’assureur a de plus profité d’une expérience très favorable du côté des titulaires de polices dans ses activités d’assurance individuelle et collective, dit Jacques Potvin, vice-président exécutif, chef des finances et actuaire en chef. « Nous avons aussi obtenu des bons résultats à notre filiale d’assurance auto et habitation au cours du trimestre. Le capital demeure bien positionné et, conformément à notre ratio de distribution du dividende cible, nous avons haussé le dividende sur nos actions ordinaires de 9 % », ajoute M. Potvin.

Acquisitions et croissance organique

« Nos activités ont continué sur leur belle lancée au cours du deuxième trimestre et sont demeurées solides », commente Denis Ricard, président et chef de la direction désigné pour succéder à Yvon Charest, le 1er septembre. M. Charest a annoncé qu’il prendra sa retraite et demeurera pour la transition jusqu’au 1er janvier 2019.

« Aux États-Unis, nous avons bénéficié pour la première fois de la contribution de la société DAC, acquise en début d’année, durant un trimestre complet, alors qu’au Canada, les divisions des Régimes d’employés et des Solutions pour les marchés spéciaux ont toutes deux enregistré une croissance organique considérable », révèle M. Ricard. Acquise le 23 janvier 2018, DAC a contribué au secteur des concessionnaires automobiles, à hauteur de 102,9 M $ US.

Le nouveau PDG estime que les acquisitions ont joué un rôle important dans la stratégie d’iA. Celle-ci vise à étendre son empreinte géographique, à accéder à de nouveaux secteurs d’activité ou à simplement faire croitre un secteur déjà existant, rappelle-t-il. « Comme ce fut le cas sous la gouverne d’Yvon Charest, nous demeurons résolus à maintenir la croissance à long terme et la création de valeur pour les actionnaires, que ce soit de façon organique ou par voie d’acquisitions », ajoute M. Ricard.

L’assurance collective se distingue

Le secteur de l’assurance collective a inscrit la meilleure croissance des affaires d’iA Groupe financier. Ses ventes totales de 291,2 M$ représentent une hausse de 16 % au deuxième trimestre, par rapport au même trimestre un an plus tôt. Principal moteur de cette croissance, les ventes de régimes d’employés ont atteint 56,4 M$, soit une croissance de 95 % au deuxième trimestre. Les ventes de solutions pour les marchés spéciaux (entre autres décès et mutilation accidentelle, maladies graves et voyage) ont atteint 56,8 M$ au deuxième trimestre, soit 31 % de plus qu’au même trimestre de l’année précédente.

La division des services aux concessionnaires a pour sa part réalisé des ventes de 71,4 M$ en assurance biens et risques divers et de 106,6 M$, au deuxième trimestre de 2018. Ces deux résultats sont semblables à ceux enregistrés au deuxième trimestre de 2017. Cette division a toutefois connu une croissance de 41 % dans ses émissions de prêts automobiles non préférentiels, qui ont atteint 82,6 M$ au deuxième trimestre de 2018.

Le secteur de l’épargne et retraite collective a eu la main moins heureuse. Ses ventes ont totalisé 370 M$ au deuxième trimestre, soit 13 % de moins qu’au même trimestre l’an passé.

Le secteur individuel stable

Les ventes totales d’assurance individuelle sont demeurées stables au deuxième trimestre de 2018, par rapport au deuxième trimestre de 2017, s’établissant à 47,4 M$. Dans le secteur des affaires américaines, les ventes en assurance individuelle ont totalisé 21,5 M$ au deuxième trimestre de 2018, soit 8 % de plus qu’au même trimestre l’an passé.

Chez iA Auto et habitation, les primes souscrites au cours du deuxième trimestre ont progressé de 2 %, pour atteindre 104,8 M$.

Les fonds malmenés

Les ventes brutes des fonds distincts ont augmenté de 2 % entre les deuxièmes trimestres de 2018 et 2017, pour s’établir à 2 %. Par contre, les ventes nettes de fonds distincts ont reculé, passant de 130 M$ au deuxième trimestre de 2017 à 63,4 M$ au deuxième trimestre de 2018. « Ces résultats témoignent des conditions générales de marchés et de la préférence des consommateurs pour les produits garantis au cours du trimestre. Selon les données de l’industrie les plus récentes, la société continue d’occuper le premier rang au Canada en termes de ventes nettes de fonds distincts et le troisième en termes d’actif », peut-on lire dans les résultats financiers du deuxième trimestre publiés.

Les ventes brutes de fonds communs ont fléchi légèrement, quant à elles atteint 543,9 M$ millions de dollars au deuxième trimestre 2018, comparativement à un résultat de 560,1 M$ au deuxième trimestre de 2017. Les sorties nettes de fonds ont par contre totalisé 3,2 M$ au deuxième trimestre, en comparaison d’entrées de 76,9 M$ un an plus tôt. L’assureur signale qu’au cours du deuxième trimestre, l’industrie canadienne des fonds communs de placement a enregistré des ventes nettes négatives.

 

Publicité
Sur le même sujet …