MENU

L’Autorité agit pour prévenir la maltraitance financière des ainés

par La rédaction | 19 mars 2018 13h30

Photo : Freepik

L’Autorité des marchés financiers publiera un aide-mémoire afin d’aider les représentants à repérer les situations de maltraitance financière des ainés, en plus d’un guide pour les outiller s’ils sont témoins d’une situation d’abus ou d’exploitation.

Cette initiative arrive suite à la publication du plus récent rapport de l’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV), qui stipule que 73 % des régulateurs dans le monde mettent des initiatives de l’avant afin de protéger et sensibiliser la clientèle plus âgée. L’Autorité dit avoir offert une importante participation au sondage de l’organisation.

Un groupe très actif

« Les ainés demeurent un groupe très actif dans les marchés financiers, rappelle Louis Morisset, président-directeur général de l’Autorité. Il importe qu’ils soient bien informés, notamment sur les services d’assistance qui sont à leur disposition. De plus, tous les acteurs de l’industrie devraient porter une attention particulière aux ainés, qui sont parfois isolés ou se trouvent à une étape de leur vie où il peut être difficile de faire face à une perte financière. »

Comme autres actions, l’Autorité offre des conférences aux associations d’ainés et la participation à des salons permettant de rencontrer les consommateurs de produits et services financiers et de les sensibiliser aux risques de fraude.

Quatre recommandations

Dans son rapport, l’Organisation émet plusieurs recommandations à l’égard des régulateurs. Notamment, elle suggère qu’ils mettent en place des programmes et des ressources d’éducation pour les investisseurs âgés et de développer une expertise axée sur les enjeux vécus par les personnes ainées.

De plus, l’OICV encourage les régulateurs à mener des projets de recherche pour mieux comprendre les risques et enjeux auxquels font face ces investisseurs et l’incidence et les mécanismes de fraude qui affecte les ainés dans leur juridiction et de développer des lignes directrices et des programmes de formation pour les employés chargés de réviser les transactions faites avec des investisseurs ainés.

Publicité
Sur le même sujet …