MENU

Munich Re s’est retiré du marché des soins de longue durée en raison des ventes anémiques

par Alain Thériault | 04 janvier 2018 13h30

Munich Re a confirmé au Journal de l’assurance s’être retiré du marché de l’assurance des soins de longue durée en 2017. La compagnie de réassurance dit avoir pris la décision en raison des faibles ventes qu’il produit, malgré plus de 20 ans de promotion.

Ce retrait discret survenu en début d’année 2017 a entrainé en fin d’année la défection d’assureurs tels que Manuvie et Desjardins Sécurité financière (DSF) de ce marché peu lucratif. D’autres étaient déjà passés à l’action dans les années précédentes. DSF prévoit se retirer de ce créneau en juin 2018.

« L’assurance soins de longue durée représentait moins d’un pour cent des ventes d’assurance de personnes au Canada. Les ventes n’étaient pas vraiment au rendez-vous et leur croissance demeurait faible, tout comme l’intérêt de la force de vente », a révélé en entrevue au Journal de l’assurance Cédric Thibault, directeur principal, développement des affaires, réassurance individuelle de Munich Re.

Plus de recherche et développement

Il ne s’agit pas d’un désaveu ni d’un retrait officiel de ce marché, a poursuivi le directeur principal, même s’il ne prévoit pas de retour dans un proche avenir.

Le réassureur a plutôt décidé de concentrer ses efforts en recherche et développement. Il redirigera ainsi ses efforts et ses ressources vers la modélisation prédictive, la sélection des risques automatisée, les données massives « et à d’autres initiatives susceptibles d’amener de la croissance », a expliqué M. Thibault.

Publicité
Sur le même sujet …