MENU

RBC Assurances prévoit une hausse des invalidités de longue durée en 2018

par Alain Thériault | 31 janvier 2018 09h45

Photo : Freepik

Un algorithme développé par RBC Assurances amène l’assureur à prévoir que les taux d’incidence des invalidités de longue durée (ILD) seront 4,7 pour cent plus élevés en 2018 qu’en 2017, en raison du renforcement de l’économie canadienne.

Selon l’étude qu’a réalisée RBC Assurances à l’aide de son algorithme, la hausse du taux d’incidence des invalidités de longue durée au sein des régimes d’assurance collective est liée à la croissance du produit intérieur brut (PIB).

« En période de progression du PIB ou de croissance économique, on observe une hausse de l’incidence des demandes de prestations d’ILD. À l’inverse, lorsque le PIB chute, l’incidence des demandes de prestations diminue elle aussi », explique l’assureur.

Important stress mental ou physiologique

L’assureur croit qu’une conjoncture difficile ou incertaine fera craindre pour la sécurité d’emploi et le rendement, ce qui cause un important stress mental ou physiologique aux travailleurs. À mesure que les perspectives économiques s’améliorent et que le PIB augmente, les travailleurs peuvent commencer à se sentir plus rassurés, ajoute-t-il. Le stress et l’angoisse accumulés peuvent alors faire sentir leurs effets, ce qui rend les travailleurs plus susceptibles de succomber à des maladies et de s’absenter du travail, pour récupérer.

Au début de 2017, le modèle a prévu avec succès une augmentation de l’incidence des invalidités de longue durée par rapport à 2016. Cette prédiction a été assez près du taux réel, selon RBC Assurances.

Aider les entreprises

L’outil prévisionnel de l’assurance ILD collective de RBC Assurances peut selon l’assureur aider les entreprises à gérer les couts liés à des demandes de prestations d’invalidité de longue durée. Il peut aussi les aider à fidéliser leur personnel, à prévoir un effectif suffisant lors des périodes cruciales et à aider leurs employés lorsqu’ils en ont le plus besoin.

« Les entreprises canadiennes ont dépensé 7,5 milliards de dollars pour l’assurance ILD en 2016, ce qui représente la troisième dépense en importance pour les régimes d’assurance collective après les assurances maladie et soins dentaires. Le fait de savoir que les taux d’incidence des invalidités de longue durée devraient augmenter peut aider les entreprises à gérer ces couts, à soutenir leurs employés et à assurer le bon fonctionnement de leurs activités », a déclaré John Carinci, vice-président et chef, exploitation et expérience client de RBC Assurances.

Mettre l’accent sur les PAE

En période de croissance économique, RBC Assurances conseille aux entreprises de mettre davantage l’accent sur les programmes d’aide aux employés (PAE), et de prévoir assez de personnel pour absorber une hausse des demandes de prestations.

L’assureur suggère également de choisir un régime collectif qui permet aux employés de toucher des prestations lorsqu’ils retournent au travail à temps partiel. Enfin, l’employeur gagnera à bien communiquer aux employés les mesures d’aide au retour au travail comme la planification financière et la réadaptation.

Publicité
Sur le même sujet …