MENU

Un logiciel suit les UFC à la trace

par Alain Thériault | 13 novembre 2017 07h00

Une Fintech d’Aurora en Ontario offre gratuitement aux conseillers de suivre leurs demandes d’unité de formation continue (UFC), et de voir en un coup d’œil toutes celles qu’ils ont accumulées. Ils peuvent aussi voir ce qui leur manque pour compléter leur cycle de formation.

Créateur du logiciel CE-Tracker et président de la plateforme de formation continue CE-Credits.ca, Alan Hoffman a dit en entrevue au Journal de l’assurance miser sur l’apport financier des formateurs qui s’inscrivent à sa plateforme pour pouvoir l’offrir gratuitement aux conseillers. « Nous facturons les conseillers qui obtiennent des UFC par l’entremise de notre site Web CE-Credits.ca (ainsi que par les événements en personnes, et les retransmissions en direct sur ordinateur partout au Canada), et à travers CE-Now.ca, notre site Web sur demande », a énuméré M. Hoffman.

Les retardataires pourront suivre les événements en personnes, qui permettent d’obtenir 15 UFC en deux jours. Ces UFC peuvent toutes être accréditées avant l’événement, ce qui permet à l’entreprise d’émettre les certificats par courriel le jour suivant. « Toutes nos présentations sur demande ont été accréditées par le Financial Planning Standards Council (FPSC), et la moitié par IAFE (The Institute). De plus, nous avons sept cours en français accrédités par la Chambre de la sécurité financière (CSF) », dit M. Hoffman.

« À travers notre site Web, les conseillers peuvent obtenir les UFC dont ils ont besoin pour presque tous les permis au Canada », ajoute-t-il. CE-Credits.ca travaille d’ailleurs à compléter l’offre, a ajouté son président, qui a aussi souligné le rôle important que joue son partenaire et conseiller exécutif, Bruce Unsal, dans les récents développements de l’entreprise.

Pour sa part, son logiciel permet au conseiller de suivre l’état de son dossier de formation continue, quelle que soit la discipline dans laquelle il a effectué une demande d’UFC, et ce, dans toutes les provinces et territoires du pays.

Entre autres, il permet de suivre l’obtention d’UFC en vue de l’obtention du permis d’assurance de personnes à la Chambre, à la FSCO et dans les autres provinces. Il permet le suivi des UFC pour l’obtention du permis en épargne collective délivré par l’Organisation canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCV) et par le MFDA (Association canadienne des courtiers de fonds mutuels). Il permet aussi le suivi des UFC en vue d’obtenir les titres CFP et CLU. M. Hoffman le qualifie ainsi d’outil de conformité, disponible en ligne.

Après avoir vendu son agent général associé en 2010, M. Hoffman regarde d’autres perspectives de carrière. Il décide de renouveler son permis, même s’il ne pratique plus. C’est alors qu’il réalise que la Financial Services Commission of Ontario (FSCO) surveille la formation continue de près.

« On m’a demandé si j’avais mes 30 UFC. Je ne les avais pas. Le délai était court : une semaine. Dans toute ma carrière, je n’avais jamais été témoin que quiconque ce soit fait demander cette question. »

Cette surveillance et le manque d’offre en formation continue dédiée à l’assurance vie lui donne l’idée de démarrer son entreprise. « Il n’y avait alors que quatre firmes offrant des UFC en assurance de personnes. Je me suis dit que maintenant que l’obtention des UFC était étroitement surveillée, les conseillers doivent être drôlement plus occupés, mais sur le Web, je n’ai vu plus de formations apparaitre. D’autant plus grande en a été l’occasion d’affaires, dit M. Hoffman.  

Publicité
Sur le même sujet …