MENU

Les taux en assurance des entreprises en croissance au premier trimestre

par La rédaction | 17 juin 2019 13h30

Photo : Freepik

Une analyse de Willis Towers Watson démontre que les taux en assurance des entreprises sont en croissance aux États-Unis au cours du premier trimestre de 2019. Les prix de ce trimestre comparés à la période correspondante de 2018 révèlent une augmentation de 2 %.

Willis Towers Watson affirme que les variations de prix pour la majorité des segments sont similaires ou un peu plus élevées que celles rapportées au trimestre précédent. Les segments de l’assurance automobile des entreprises, des biens des entreprises, de la responsabilité excédentaire et de la responsabilité des dirigeants et administrateurs se sont démarqués par des hausses significatives.

« Dans l’ensemble, les changements de prix étaient conformes aux sondages récents, à l’exception de la responsabilité des administrateurs et des dirigeants, pour laquelle les données indiquent désormais une hausse des prix dans les moyennes à un chiffre, explique Jeffrey Carlson, directeur, conseil en assurance et technologie, Willis Towers Watson. En outre, bien que les estimations de l’inflation du cout des sinistres en 2018 soient encore élevées par rapport au passé récent, elles se sont quelque peu modérées par rapport aux estimations fournies dans notre dernière enquête, car les données continuent de murir. »

Des hausses d’ampleur similaire

En comparant les différentes tailles de compte, Willis Towers Watson remarque que les variations de taux étaient « positives et d’ampleur raisonnablement similaires pour tous les segments pour le quatrième trimestre consécutif par rapport à 2017 ».

En ce qui concerne les risques spéciaux, les prix ont aussi augmenté pour eux pour l’année 2018 complète et au premier trimestre de 2019.

« Bien qu’elles soient encore élevées par rapport aux années précédentes, les entreprises ont révisé leurs estimations de l’inflation du cout des sinistres dans son ensemble pour 2018 à un peu plus de 3 %, ce qui correspond à une détérioration presque équivalente du ratio de sinistres », précisent les analystes.

Publicité
Sur le même sujet …