MENU

Les courtiers de l’Ontario investissent dans un logiciel sur les coûts de reconstruction

par Vicky Poitras | 25 septembre 2009 14h59

L'Association des courtiers d'assurances de l'Ontario (ACAO-IBAO) vient de s'associer avec SCM Gestion des risques (RMS) afin de développer un logiciel d'évaluation des coûts de reconstruction pour les courtiers et leurs clients. Il s'agit d'une initiative qui serait complétée dans les deux ou trois prochains mois, selon Paul Taylor, directeur des opérations à l'ACAO.L'objectif est d'établir la valeur exacte de remplacement au pied carré pour chaque bâtiment au Canada. Le nouvel outil permettrait aux courtiers d'établir rapidement le montant d'assurance requis pour la reconstruction d'une maison si un sinistre survient.

« Ces derniers mois, la question [des coûts de reconstruction] a causé des problèmes à nos courtiers et nous sommes persuadés que l'investissement que nous avons effectué améliorera grandement l'efficacité, l'exactitude et l'uniformité des outils [actuels] d'évaluation des coûts », dit Randy Carroll, président-directeur général de l'ACAO.

L'ACAO affirme être « le premier partenaire de l'industrie de l'assurance à appuyer RMS dans l'élaboration de ce qui devrait devenir la principale solution à l'échelle de l'industrie à une question complexe ». RMS compte s'associer à d'autres partenaires de l'industrie.

Bases de données

Pour développer le logiciel, RMS explique qu'elle se servira des bases de données d'inspection résidentielle et celles contenant les réclamations. L'entreprise utilisera aussi la technologie des Services de renseignements géographiques. Toutes ces informations serviront à la création d'un moteur d'indexation qui calculera les facteurs exacts d'inflation ou de déflation.

La filiale en propriété exclusive de l'ACAO, Independent Brokers Resources, a jusqu'à maintenant investi 150 000 $ dans ce projet. Paul Taylor ne croit pas que l'association devra allonger plus d'argent pour le projet. « Nous avons grandement discuté des coûts de développement du logiciel avec nos partenaires chez RMS et nous sommes confiants que leurs projections sont justes », dit-il.

M. Carroll a par la suite confié au Journal de l'assurance avoir eu des discussions sur le projet avant la Fête du Travail, avec le Regroupement des cabinets de courtage d'assurance du Québec (RCCAQ). Par la suite, l'ACAO s'est s'adressée aux associations de courtiers des autres provinces et discutera aussi du projet lors de l'assemblée annuelle de l'Association des courtiers d'assurance du Canada, qui aura lieu à Winnipeg.

Le RCCAQ a confirmé au Journal de l'assurance avoir eu des discussions à propos du logiciel avec l'ACAO. Pour le moment, le RCCAQ préfère ne pas se prononcer sur la question des évaluations résidentielles. « Plusieurs solutions sont sur la table. Nous voulons donc approfondir le sujet avant de nous prononcer sur la question », a expliqué le RCCAQ au Journal de l'assurance.

Publicité
Sur le même sujet …