MENU

Télémédecine : Canada Vie va plus loin

par Aurélia Morvan | 05 mars 2020 13h59

Photo : Freepik

La Canada Vie devient la première compagnie d’assurance au Canada à intégrer la télémédecine dans la protection de base de ses assurances collectives.  

Pour se faire, la compagnie d’assurance, qui regroupe la Great-West, la London Life et Canada-Vie depuis le 1er janvier 2020, s’est associée à Dialogue Technologies, plateforme numérique offrant des services de santé en ligne, en continu, aux assurés de régimes collectifs.

« Comme la demande pour les soins de santé virtuels ne cesse d’augmenter, l’intégration de Dialogue à titre de protection standard de la Canada Vie est une étape importante vers l’amélioration de l’accès à des soins de qualité pour l’ensemble des Canadiens », dit Cherif Habib, chef de la direction de Dialogue.

Un million de Canadiens

Ce service de médecine virtuelle sera offert dès l’été 2020 en protection standard à tous les employeurs disposant d’un régime d’assurance collective de la Canada Vie et comptant jusqu’à 400 participants. L’assureur indique ainsi que plus d’un million de Canadiens auront accès à cette plateforme travers à travers lui.

Avant ce partenariat, « 300 000 Canadiens avaient accès aux services de Dialogue », a indiqué le porte-parole de l’entreprise, Jean-Christophe De Le Rue, au Portail de l’assurance. Avec cette annonce de Canada Vie, ils seront désormais au total « plus de 1,3 million de Canadiens » à y avoir accès, dit M. De Le Rue.

En option chez deux assureurs

Canada Vie offre un tel service depuis novembre 2017, mais celui-ci n'était jusque là pas proposé dans la protection de base. D'autres assureurs avaient ensuite suivi.

En janvier 2018, la compagnie SSQ Assurance s’est associée à Dialogue pour offrir un service de télémédecine à ses employés et assurés en collectif. La Capitale, qui a récemment annoncé sa fusion avec SSQ, offre elle aussi les services de Dialogue.

Toutefois, le service est offert « en option » par les deux compagnies, indique au Portail de l’assurance M. De Le Rue, qui qualifie d’« innovation politique » le fait de « considérer la télémédecine comme un bénéfice standard ».

La plateforme Dialogue permet aux assurés de clavarder en ligne avec un infirmier ou de consulter un médecin par vidéoconférence pour divers problèmes de santé. Cela peut leur permettre d’obtenir un diagnostic, un avis médical, une ordonnance de médicaments ou encore d’être orientés vers un spécialiste.

D’autres compagnies d’assurance offrent des services de santé virtuels par le biais d’autres firmes technologiques, c’est notamment le cas de Sun Life qui s’est associée à EQ Care. L’offre de télémédecine en santé mentale est par ailleurs une autre tendance grandissante chez les assureurs. Dialogue a lancé un programme de ce type en octobre dernier.

Publicité
Sur le même sujet …