MENU

Charles Brindamour confiant pour la croissance d’Intact

par Frédérique De Simone | 31 juillet 2019 11h30

Charles Brindamour

Intact Corporation financière a conclu la première moitié de 2019 avec une légère hausse de son bénéfice net. De plus, la majorité de ses secteurs d’activité affiche une croissance.

Pour le deuxième trimestre de 2019, l’assureur dégage un bénéfice net de 168 millions de dollars (M$). C’est une reprise de 4 % par rapport à l’année précédente. Il était alors de 161 M$ à la fin du second trimestre de 2018.

Au Canada, la croissance des primes a été de 8 % et de plus de 10 % en assurance des entreprises. Aussi, l’accélération de la croissance en assurance des particuliers alimente la progression du chiffre d’affaires d’Intact.

Hausse moyenne de 7 % des primes

Dans un contexte de resserrement du marché, les tarifs moyens ont augmenté de 7 % dans l’ensemble des secteurs d’activité d’Intact. En raison de l’évolution défavorable des sinistres des années antérieures en assurance automobile, contrebalancée par une baisse des sinistres liés aux catastrophes, le ratio combiné pour le présent exercice est de 97 % par rapport à 96,1 % l’an dernier au 2e trimestre.

Le ratio des sinistres sous-jacents de 59 % a augmenté de 5,3 points par rapport au rendement de l’exercice précédent. Comment l’expliquer ? C’est la faute au climat, en raison de la hausse des sinistres liés aux conditions météorologiques.

Charles Brindamour fait le point

Pour le chef de la direction d’Intact, le marché actuel est favorable à la croissance. « Nos plans d’action en assurance automobile sont efficaces, comme en témoigne l’excellent rendement sous-jacent, a commenté Charles Brindamour. Dans l’ensemble, les conditions de marché demeurent très fermes, ce qui nous permet de saisir des occasions de croissance. »

M. Brindamour s’est dit toutefois « déçu de constater un volume d’activités liées à d’anciens dossiers d’assurance automobile plus élevés que prévu. Ce qui nous a menés à augmenter prudemment les provisions », a-t-il mentionné. L’évolution des sinistres des années antérieures, notamment attribuables à l’augmentation de ces provisions relativement à des dossiers en Alberta, et d’autres antérieurs à la réforme en Ontario a entrainé une variation défavorable de 7,6 points.

Assurance automobile

En assurance automobile des particuliers, Intact a connu une augmentation de ses primes de 6 % au second trimestre de 2019, qui s’explique entre autres par des hausses de tarifs dans un marché encore considéré comme étant « fermes ». Le ratio combiné a augmenté de 3,9 points par rapport à l’exercice précédent pour s’établir à 99,5 % à la mi-année. Le ratio des sinistres sous-jacent connait lui aussi une amélioration de 2,9 points par rapport à l’exercice précédent et affiche 66,8 % au deuxième trimestre de 2019.

Assurances des entreprises

Les primes ont augmenté de 11 % grâce à l’apport de tous les secteurs et des hausses de tarifs déployées dans des conditions de marché actuelles, indique l’assureur. Le ratio combiné de 92,8 % pour le présent trimestre est demeuré stable par rapport à l’exercice précédent. Les sinistres liés aux catastrophes ont reculé de 4 points par rapport aux niveaux élevés de l’exercice d’avant, tandis que l’évolution favorable des sinistres des années antérieures a reculé de 3,9 points.

États-Unis

Aux États-Unis, les primes en assurance des entreprises ont augmenté de 14 % pour le 2e quart, principalement en raison de la forte croissance des nouvelles affaires, des hausses de tarifs et de l’augmentation des niveaux de rétention. Les conditions du marché demeurant favorable dans presque tous les secteurs. Les primes ont augmenté de 425 M$ ou de 10 % en devises constantes.

Intact dit réaliser des progrès au chapitre du plan d’amélioration de la rentabilité de OneBeacon, et prévoit atteindre un ratio combiné égal ou légèrement supérieur à 90 % d’ici la fin de 2020.

Publicité
Sur le même sujet …