MENU

Les Canadiens ne voyageront plus de la même façon une fois la pandémie passée

par Susan Yellin | 08 juin 2020 14h30

38 %. C’est la hausse des réservations qu’au enregistré l’industrie canadienne du voyage par rapport au volume compilé à pareille date l’an dernier.

Autre différence par rapport à il y a un an : les voyages réservés se feront à la fin de l’année et non cet été, a indiqué la porte-parole d’un assureur voyage.

Louiselle Landry, directrice du développement des affaires chez TuGo, a indiqué lors d’un webinaire tenu le 4 juin qu’elle croit que les habitudes de voyage des Canadiens changeront après plusieurs semaines de confinement. En plus du délai tardif de réservation des voyages, elle dit s’attendre à ce que le choix de destination des Canadiens change aussi.

Alors que les gens voyageaient plus fréquemment par le passé, on s’attend à ce qu’ils voyagent moins, mais avec des destinations différentes en tête. « Plusieurs personnes, à titre d’exemple, ont dit rêver d’aller en Grèce un jour. Ils se disent maintenant… pourquoi attendre? »

Mme Landry dit aussi s’attendre à ce que les gens fassent des voyages plus longs, mais aussi que leurs voyages familiaux se fassent des régions plus éloignées.

L’importance de souscrire une assurance voyage

La directrice de TuGo dit que malgré la COVID-19, les Canadiens devraient se souvenir de l’importance de souscrire une protection d’assurance voyage, surtout depuis que le gouvernement de l’Ontario a annoncé qu’il ne couvrira plus les frais médicaux de ses résidents en voyage à l’étranger.

Malgré le déconfinement, le choc de la COVID-19 se fait encore sentir sur l’industrie du voyage, rapporte la firme d’analyse de données GlobalData. Plusieurs vols sont annulés et des destinations populaires comme l’Italie et l’Espagne imposent des mesures de quarantaine aux voyageurs.

Un sondage mené par la firme auprès de ressortissants britanniques révèle que plusieurs d’entre eux repoussent leurs voyages. Début mai, 51 % d’entre eux avaient indiqué avoir annulé ou reporté leurs projets de voyage, comparativement à 31 % des répondants qui les ont maintenu.

« Retrouver la confiance des voyageurs prendra du temps, dit Beatriz Benito, analyste senior en assurance de GlobalData. Les assureurs voyage peuvent s’attendre à ce que leurs rendements restent bas pour le futur proche. Leurs ventes demeureront compromises tant que les compagnies d’aviation ne reprendront pas pleinement leurs activités. »

Distanciation sociale en vol

Les compagnies d’aviation anticipent aussi avoir moins de sièges disponibles sur leurs vols une fois qu’ils reprendront. Cela aura aussi un impact sur les ventes d’assurance voyage, dit Beatriz Benito.

« La reprise pour les assureurs voyage ne surviendra pas de sitôt. Elle viendra une fois que les consommateurs se sentiront en sécurité de voler, mais aussi en bonne santé financière. »

De son côté, Louiselle Landry, de TuGo, affirme que les conseillers financiers peuvent aider les Canadiens à bien interpréter les couvertures d’assurance voyage et ainsi leur aider à se procurer la protection dont ils sont besoin. Elle souligne aussi que les voyageurs aguerris sont des gens bien nantis, qui voyagent souvent en groupe. Le bouche-à-oreille peut donc jouer à l’avantage du conseiller.

Publicité
Sur le même sujet …