MENU

Les catastrophes marquantes de 2018

par La rédaction | 08 janvier 2019 09h30

Si 2017 était une année plus couteuse en termes de catastrophes pour les assureurs, 2018 n’a pas donné sa place. Qu’il s’agisse de l’hiver rude en début d’année ou les ouragans et tornades qui ont frappé plusieurs régions du monde, l’industrie de l’assurance doit garder les évènements météorologiques à l’œil, sans quoi les assureurs risquent de voir leurs pertes s’alourdir. Le Journal de l’assurance a compilé les catastrophes marquantes de 2018.

 

Les tempêtes hivernales

Des données compilées par le Bureau d’assurance du Canada (BAC) et le Catastrophes Indices and Quantification (CatIQ) ont révélé que les tempêtes hivernales du début de l’année ont causé des dommages assurés de près de 200 millions de dollars. Aux États-Unis, les dommages totaux ont avoisiné les 3 milliards de dollars.

Pour en savoir plus :

Tempêtes : l’hiver 2018 coute cher aux assureurs

Tempêtes : la facture augmente pour les assureurs depuis le début de l’année

Tempêtes hivernales : Près de 3 milliards de dollars de dommages aux États-Unis

Tempêtes : le montant total des dommages assurés avoisine 200 M$

Les tempêtes ont causé plus de 54 M$ de dommages dans l’Est du Canada


Les ouragans, tornades et vents violents

Le Québec et l’Ontario ont été témoins de vents violents au début du mois de mai. Il s’agit de la catastrophe la plus couteuse en Ontario en cinq ans, après les inondations de Toronto en 2013, selon le Bureau d’assurance du Canada. Les dommages assurés pour les vents violents ont totalisé 410 millions de dollars.

L’Europe a vu au moins trois tempêtes (Friederike, Eleanor et Carmen) qui ont entrainé des dommages plus de 2 milliards de dollars américains (G$ US). « Lorsque l’on regarde les trois tempêtes et les pertes assurées qu’elles ont entrainées en Europe, les résultats sont déjà comparables aux résultats obtenus pour l’année 2017 au complet », explique l’analyste de l’équipe de prévision d’impact des catastrophes d’Aon BenfieldMichal Lörinc.

Chez nous, des tornades survenues dans la région de l’Outaouais et en Ontario ont causé des dommages de plus de 295 millions de dollars. L’une des tornades a touché un quartier défavorisé de Gatineau, où une grande partie des locataires ne sont pas assurés.

Finalement, les ouragans Florence et Michael qui ont touché respectivement les États de la Caroline et la Floride, ont chacun causé des dommages de plus de 10 G$ US et de 4,5 G$ US. Michael a d’ailleurs eu les quatrièmes vents les plus puissants jamais enregistrés aux États-Unis. La moitié des dommages de l’ouragan seront absorbés par les assureurs, les assureurs locaux étant particulièrement affectés.

Pour en savoir plus :

Les vents violents du début mai ont été la catastrophe la plus couteuse en Ontario en 5 ans

Tornades en Outaouais : les dommages s’élèvent à plus de 295 M$

Ouragan Florence : les pertes économiques dépasseront les 10 G$ US

Les vents de Michael parmi les plus puissants jamais enregistrés aux États-Unis, révèle Aon

Les assureurs absorberont la moitié des dommages de l’ouragan Michael


Les incendies

La Californie a été le théâtre de plusieurs incendies cette année. La première fois cette année dans la ville de Redding en juillet et en aout, alors que plus de 165 000 acres de terrain ont été endommagés. Les incendies Carr ont couté plus d’un milliard de dollars, selon Aon Benfield.

Puis, en novembre, les incendies Camp Fire, Woolsey Fire et Hill Fire ont dévasté de manière simultanée l’État. La ville de Paradise a d’ailleurs été particulièrement touchée par le Camp Fire, où 6 543 habitations et 260 commerces ont été détruits, en plus de tuer 29 personnes. Aon Benfield prévoit que cet incendie soit le plus dévastateur jamais enregistré en Californie. Plusieurs firmes estiment que les pertes des trois incendies dépasseront la barre de 10 G$ US.

C’est que la Californie présente des « conditions idéales » pour les incendies, en raison d’une combinaison d’air très chaud, de niveaux d’humidité relativement bas et des sols très secs.

Pour en savoir plus :

Les incendies en Californie couteront un milliard de dollars, selon Aon

La Californie brule ! Autre catastrophe couteuse pour les assureurs

Incendies en Californie : les pertes dépasseront la barre des 10 G$


Les inondations

Un orage a causé des inondations dans l’ouest et le centre de la ville de Toronto, en septembre dernier. Les dommages assurés de la catastrophe se sont élevés à 80 millions de dollars. « Cet évènement est un autre exemple d’une augmentation des phénomènes météorologiques dévastateurs à travers le pays. C’est une conséquence directe du changement climatique. Ces inondations se produisent plus fréquemment et avec une intensité croissante, entrainant une augmentation des couts pour les contribuables et les assureurs », avait alors expliqué la vice-présidente, Ontario du BAC, Kim Donaldson.

Pour en savoir plus :

Des inondations à Toronto ont causé plus de 80 M$ de dommages assurés

Publicité