MENU

Des courtiers profitent du marché actuel pour acquérir des cabinets

par Vicky Poitras | 29 avril 2008 19h21

Des courtiers d’assurance de dommages du Québec profitent des conditions de marché actuel pour procéder à des acquisitions. Leur objectif : croître.FlashFinance.ca, une publication sœur du Journal de l’assurance, a recensé douze transactions en 2007. L’année 2008 démarre aussi sur les chapeaux de roues avec cinq transactions.

Le cabinet Deslauriers et associés avait parti le bal en février 2007 en mettant la main sur le cabinet Alexis assurance et services financiers, qui possédait un volume de primes de 5 M$. Invessa Assurances et services financiers a suivi en mars alors que le cabinet D. Loyer a fusionné avec le groupe. Par la suite, en juin, Invessa a vendu son cabinet d’assurance vie à deux membres internes.Après avoir fusionné avec

Morris & Mackenzie en 2006, Dale-Parizeau LM a acquis le cabinet Hercule Jasmin et fils en mars et ajoutait 5 M$ à son volume de primes, qui avoisine maintenant 200 M$. Un mois plus tard, un autre joueur important du courtage d’assurance québécois réalisait une transaction. Hub International Québec a acheté Les Services d’assurance Transcan, qui possédait un volume de primes de 10 M$, lui permettant de grimper son volume à 150 M$.

Le courtage québécois a cependant perdu un joueur en mai 2007. Le Groupe Promutuel a avalé le cabinet Vigneault Lachance, malgré les efforts de la bannière AssurExperts pour conserver ce cabinet dans le giron du courtage. Trois mois plus tard, le cabinet Venne & Rivest a acheté un bureau de Promutuel Lanaudière.Un groupe français a mis le pied au Québec en juin 2007.

April Group a acquis deux cabinets de courtage québécois à la fin du mois : Escapade Assurance voyage et Dave Rochon assurances. April Group a ainsi mis la main sur un volume de primes de 4,63 M$. En Europe, le groupe possède un volume de primes de 520 millions d’euros.

De son côté, Lussier, cabinet d’assurance et services financiers a acquis quatre cabinets depuis août 2007 pour atteindre un volume de primes de 150 M$. Il s’agit des Assurances J.Y. Marcoux et Assurances Trépanier en août, Les Assurances St-Georges en décembre, et Assurance Brian Brochet en janvier 2008.

Essor Assurances, placements, conseils a aussi acquis un cabinet en 2007 pour avoisiner la barre des 160 M$. En septembre 2007, Essor a mis la main sur Blouin, Taillon, Bégin Assurances. Ce cabinet possédait un volume de primes de 35 M$.

Un cabinet est fort actif au niveau des acquisitions depuis le début de l’année 2008. Univesta Assurances et services financiers a mis la main sur le cabinet Bélanger, Mercier et associés en janvier et sur Groupe Paquette Courtiers d’assurance en avril. En 2007, Univesta avait acquis le cabinet Les Assurances de l’Est. Univesta possède maintenant un volume de primes supérieur à 70 M$.La plus importante transaction connue à être survenue depuis le début de l’année 2007 est cependant la fusion entre les cabinets

Pagé Matteau et Groupe Dufresne et Martel. Les deux cabinets se sont ainsi unis en février 2008 pour former PMA/GDM. La nouvelle entité possède un volume de primes approchant les 50 M$.

Par ailleurs, le cabinet BFL Québec conserve la première position du classement des cabinets de courtage IARD du Journal de l’assurance pour une troisième année consécutive, avec un volume de primes de 160 M$. Le groupe Essor suit cependant tout près avec un volume de 159,6 M$. Lussier, cabinet d’assurance et de services financiers, se rapproche du duo de tête avec un volume de 150 M$.Grâce aux acquisitions effectuées depuis 2006, le

Groupe Daigneault, Provost, Jolicoeur, Lebrun (DPJL) franchit la barre des 50 M$. DPJL a d’ailleurs acheté une partie du volume de Globalex en mars dernier. En 2005, le Groupe DPJL comptait sur un volume de 18 M$. Son volume est maintenant de 56 M$.Le classement montre aussi que de plus en plus de cabinets concentrent auprès d’un assureur. En 2007, trois cabinets de courtage avaient déclaré concentrer leurs affaires complètement ou partiellement auprès d’un assureur, tandis qu’ils sont six à le faire cette année. Le cabinet Conway Jacques est l’un de ceux qui a commencé à concentrer ses affaires au cours de la dernière année. Pour l’assurance aux particuliers, ce cabinet concentre maintenant auprès d’AXA Assurances.

De plus en plus de cabinets de courtage québécois traversent maintenant les frontières de la province selon ce qu’indique notre classement. Huit cabinets affirment faire affaire à l’extérieur du Québec cette année, ce qui représente 40 % des participants au tableau. Ils étaient seulement six à le faire l’an dernier, pour une proportion de 23 % des participants.

Les cabinets ont aussi un excellent taux de renouvellement des affaires. Seulement quatre cabinets ont un taux en-deçà de 90 %. BFL Québec arrive en tête avec un taux de renouvellement de 98 %. MP2B et Sogedent Assurances suivent avec un taux de 95 %.

La croissance des cabinets est aussi au rendez-vous. Les trois quarts des cabinets ont vu leur volume d’affaires grimper entre 2006 et 2007. Le Groupe DPA Assurances est le cabinet ayant réalisé la meilleure croissance au niveau du volume de primes, avec une hausse de 51,3 %. Le volume de primes du cabinet de Saint-Hyacinthe est passé de 15,9 M$ à 24,2 M$ en un an. Les cabinets Essor (22,8 %), DPJL (16,6 %) et Lussier (15,4 %), sont les autres cabinets à avoir réalisé une croissance du volume de primes supérieure à 10 % au cours de la dernière année.

Publicité